Pas de Fête de la musique à Strasbourg le 21 juin en raison des mesures sanitaires

La mairie de Strasbourg a pris la décision de ne pas organiser de Fête de la musique cette année. Les mesures sanitaires imposant le pass sanitaire aux rassemblements de plus de 1 000 personnes ainsi que le couvre-feu auront eu raison de l’évènement.

La ville de Strasbourg a annoncé le 11 juin l’annulation des événements qu’elle avait programmés pour la Fête de la musique, face aux contraintes du protocole sanitaire prévu par le ministère de la Culture.

«Suite à l’envoi par le gouvernement du protocole sanitaire et sécuritaire relatif à l’édition 2021 de la Fête de la Musique, la Ville de Strasbourg est malheureusement contrainte d’annuler les évènements programmés cette année (déambulations, concerts des écoles de musique, scène flottante…)», a indiqué la municipalité écologiste dans un communiqué.

Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg, a par ailleurs précisé sa position dans le même communiqué : «Même si nous comprenons que la situation sanitaire est encore fragile, nous regrettons cette annonce tardive. Nous avons une pensée particulière pour les projets amateurs qui comptaient sur cette édition pour partager leur passion et nous permettre de retrouver l’ambiance unique des fêtes de la musique.»

La raison de cette annonce au dernier moment est liée à la mise en place du protocole sanitaire par le ministère de la Culture, communiqué seulement une poignée de jours avant l’évènement.

Le ministère de la Culture a en effet publié le 7 juin le protocole sanitaire de la Fête de la musique qui prévoit une assistance assise pour les spectacles, interdit les concerts dans la rue, les bars et les restaurants et rend le pass sanitaire obligatoire dans les lieux accueillant plus de 1 000 personnes. 

D’autres villes ont pris la même décision que Strasbourg. Dans le Haut-Rhin, c’est Munster qui a décidé d’annuler la Fête de la musique, tandis que Martine Aubry avait annoncé le 6 juin faire de même à Lille, privant la capitale des Flandres de cet évènement pour la deuxième année consécutive. Martine Aubry a cependant approuvé la raison d’un protocole si strict au micro de BFM TV en souhaitant ne «pas garder des éléments qu’on peut éviter et qui amèneraient une recrudescence de la pandémie».

Source à l’adresse RT France