Robert et Emmanuelle Ménard et la synagogue de Bèziers menacés de mort et d’attentat dans une lettre

Dans un courrier, le président de l’association juive de Béziers a reçu des menaces visant la synagogue et le maire de la ville Robert Ménard ainsi que son épouse qui est députée. L’auteur indique qu’il veut faire «plus de carnage que le Bataclan».

Le maire de Béziers Robert Ménard a partagé sur les réseaux sociaux une lettre de menaces de mort qui le vise, ainsi que son épouse la députée Emmanuelle Ménard. Dans un tweet, il a annoncé avoir porté plainte.

La lettre a été envoyée à l’association juive de la ville. L’auteur y qualifie les juifs de «parasites» et de «cancer de l’humanité». «Je suis très armé», prévient-il d’ailleurs, affirmant avoir «acheté deux Kalachnikov» et «plusieurs munitions […] exprès pour vous». «J’attendrai que les synagogues soient bien pleines de vermine, comme ça je fais plus de carnage que le Bataclan», menace l’individu qui ajoute qu’il ira ensuite «voir [son] cher ami Ménard, sa femme, ses conseillers et je viderai mon chargeur dessus». «A très bientôt les amis», conclut-il.

Selon France bleu, ce sont les synagogues de Béziers et également de La Grande-Motte qui ont reçu «tour à tour des lettres de menace de mort». Interrogé par la radio, le représentant de la communauté juive de Béziers, Maurice Abitbol, constate qu’il n’avait jusqu’à présent jamais reçu de courriers aussi «violents et explicites». Il dévoile que la lettre aurait été «signée, avec un nom et une adresse dans la région». Il remercie également «la police, la préfecture mais également les chefs religieux des communautés musulmanes et chrétiennes du soutien apporté ces dernières heures».

Source à l’adresse RT France