Etats-Unis: un passager menaçant de «faire plonger» l’appareil crée la panique dans un avion (VIDEO)

La panique a gagné l’appareil d’un vol au départ de Los Angeles dans la soirée du 11 juin après qu’un passager a menacé de le «faire plonger». L’individu a été maitrisé par l’équipage et d’autres passagers, permettant à l’avion d’atterrir.

Un vol au départ de Los Angeles a dû être dérouté dans la soirée du 11 juin après qu’un passager a provoqué la panique à bord en menaçant de «faire plonger» l’appareil, ont indiqué la compagnie Delta et les autorités.

«Merci à l’équipage et aux passagers du vol Delta 1730 (Los Angeles à Atlanta) qui ont aidé à maîtriser un passager indiscipliné pendant que le vol était dérouté vers Oklahoma City», a déclaré un porte-parole de la compagnie aérienne dans un communiqué.

L’avion a dû faire un atterrissage d’urgence à Oklahoma City, où le passager «a été sorti [de l’appareil] par la police», a ajouté le porte-parole.

Selon la police d’Oklahoma City, citée par les médias, l’homme a dit qu’il «allait faire plonger l’avion».

«C’était surréaliste. Je suis très reconnaissant que ça ne se soit pas mal terminé», a confié un passager du vol, Benjamin Curlee, sur la chaîne CNN.

Le FBI saisi de l’enquête

Selon lui, le pilote a appelé au micro «tous les hommes en bonne santé» à prêter main-forte à l’équipage afin de maîtriser le fauteur de troubles.

Des passagers cités par Benjamin Curlee ont décrit l’homme comme étant «très incohérent».

Une fois les contrôles effectués à bord, l’avion a pu reprendre son chemin vers Atlanta, où il a atterri. Le FBI a dit à l’AFP s’être saisi de l’enquête, sans autres précisions.

Les incidents en vol se sont multipliés depuis que les compagnies aériennes ont repris leurs activités après avoir été quasiment clouées au sol par la pandémie de coronavirus.

Le patron du régulateur américain de l’aviation (FAA), Steve Dickson, avait indiqué en mai que l’agence avait constaté «une importante augmentation de situations avec des passagers turbulents au cours des derniers mois», notamment des refus de porter un masque à bord, une mesure pourtant obligatoire.  

Source à l’adresse RT France