Mer Egée : les garde-côtes grecs accusent un patrouilleur turc d’avoir endommagé un de leurs navires

«Un patrouilleur des garde-côtes turcs a harcelé un patrouilleur des garde-côtes de Lesbos, causant des dommages matériels mineurs», selon les autorités grecques, alors que la crise des migrants en mer Egée pèse sur les rapports entre les deux pays.

Les garde-côtes grecs ont déclaré ce 13 juin qu’un de leurs patrouilleurs chargés en Mer Egée de repérer les migrants avait été légèrement touché par un patrouilleur turc qui le «harcelait», à la veille d’une rencontre à Bruxelles entre les deux pays.

«A l’est de l’île de Lesbos, un patrouilleur des garde-côtes turcs a harcelé un patrouilleur des garde-côtes de Lesbos, causant des dommages matériels mineurs», a détaillé le service des garde-côtes grecs dans un communiqué, ajoutant que personne n’avait été blessé.

Ce genre de confrontation n’est pas rare au cours des patrouilles dans la mer Egée afin de repérer les migrants tentant de traverser pour arriver sur l’île grecque de Lesbos. Athènes avait accusé en avril la Turquie de «provoquer une escalade» dans cette zone avec des manœuvres «dangereuses» de leurs navires et une assistance illégale aux bateaux de migrants.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis doit rencontrer le 14 juin à Bruxelles le président turc Recep Tayyip Erdogan, en marge d’un sommet de l’OTAN. La Grèce demande à la Turquie de respecter les accords passés avec l’Union européenne et de mieux surveiller ses côtes pour empêcher les départs. Elle demande aussi à la Turquie de récupérer sur son territoire les centaines de demandeurs d’asile – actuellement près de 1 500 – dont la demande a été refusée après examen de leur dossier.

Source à l’adresse RT France