Faible mobilisation des Algériens lors des législatives anticipées

Les législatives anticipées du 12 juin en Algérie, rejetées par le mouvement du Hirak et une partie de l’opposition, ont été marquées par l’abstention. Le taux de participation n’a atteint que 30,20%, score le plus faible depuis au moins 20 ans.

Des élections législatives anticipées se sont tenues le 12 juin en Algérie. Le scrutin, rejeté par le mouvement du Hirak et une partie de l’opposition, a été marqué par une très forte abstention. Le taux de participation n’a atteint que 30,20%, le score le plus faible depuis au moins 20 ans pour des élections législatives. Les résultats ne seront pas annoncés avant le 14 juin.

Les explications de Bacem Chebbi, reporter pour RT France, sur place à Alger.

Source à l’adresse RT France