Emmanuel Macron a décoré son ancien Premier ministre Edouard Philippe de la Légion d’honneur

En vertu d’un décret édicté sous Nicolas Sarkozy, les Premiers ministres en poste plus de deux ans sont élevés au rang de grand officier de la Légion d’honneur. Manuel Valls et François Fillon en ont également bénéficié.

Emmanuel Macron a décoré son ancien Premier ministre Edouard Philippe de l’ordre de grand officier de la Légion d’honneur ce 15 juin. Une cérémonie organisée à l’Elysée aux alentours de midi et qui avait déjà été repoussée en raison de la pandémie.

En effet, depuis un décret édicté par Nicolas Sarkozy en novembre 2008, les anciens Premier ministres sont automatiquement élevés au rang de grand officier de la Légion d’honneur s’ils ont passé plus de deux ans à Matignon. François Fillon et Manuel Valls ont été décorés à ce titre. Edouard Philippe y est resté un peu plus de trois ans, du 15 mai 2017 au 3 juillet 2020, évincé par le chef de l’Etat qui l’a remplacé par Jean Castex.

Pour cette cérémonie, celui qui est redevenu maire du Havre était accompagné de proches, notamment le maire d’Angers Christophe Béchu. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand étaient également présents.

La remise de médaille a été l’occasion pour Macron et Philippe d’afficher leur relation, à quelques jours du premier tour des élections régionales. En effet, Edouard Philippe, en tournée en France pour la promotion de son livre relatant son passage à Matignon (Impressions et lignes claires éd. Lattès), a effectué au passage quelques visites très politiques.

Il est allé soutenir des candidats de la majorité aux régionales, comme son ami le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau, candidat en Centre-Val de Loire, ou la ministre Geneviève Darrieussecq en Nouvelle-Aquitaine. L’ex-Premier ministre, personnalité politique la plus appréciée des Français selon un sondage Elabe daté de début juin, a également rendu visite à l’ex-LR Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio.

Source à l’adresse RT France