Poutine : on crée «beaucoup de problèmes» à RT aux Etats-Unis, malgré son respect de la loi

Le président russe s’est exprimé sur le traitement réservé aux médias russes aux Etats-Unis en déclarant qu’on y créait «beaucoup de problèmes» à RT, malgré son «enregistrement de façon appropriée» et son respect de «toutes les exigences de la loi».

Le 16 juin, lors d’une conférence de presse faisant suite à sa rencontre avec son homologue américain Joe Biden, le président russe Vladimir Poutine a répondu à une question d’un journaliste à propos des médias américains, lui demandant s’il trouvait cela juste d’accorder une interview à un média américain (Vladimir Poutine s’est entretenu avec le journaliste Keir Simmons sur NBC le 11 juin dernier), alors que le président américain n’a pas donné d’interview aux médias russes.

Au cours de sa réponse, Vladimir Poutine a évoqué la situation des médias étrangers dans chacun des deux pays. Il a commencé par évoquer les accusations portées contre le classement comme «agent de l’étranger» de la station Radio free Europe, financée par Washington, un point qui a selon lui été soulevé par Joe Biden.

«Dans notre pays, il y a deux médias seulement qui travaillent pour un public étranger, RT et Sputnik. [Les Américains] les ont désignés agents étrangers chez eux, leur ont retiré leurs accréditations – et ce que nous avons fait, c’est que nous avons répondu», a alors poursuivi Vladimir Poutine, en référence aux mesures prises contre Radio free Europe.

«En même temps, RT respecte toutes les exigences du régulateur américain et de la loi, ils y sont enregistrés de façon appropriée, etc., bien qu’on leur crée beaucoup de problèmes liés au recrutement de personnel, aux transactions financières, etc.», a poursuivi le président russe. Et de déplorer : «Malheureusement, les médias américains ne respectent pas complètement les exigences de la loi russe». «Nous avons clarifié les choses à ce sujet, j’espère que, dans ce domaine aussi, nous réussirons à bien organiser notre travail à travers le ministère des Affaires étrangères», a conclu Vladimir Poutine.

Source à l’adresse RT France