Des élus de Munich veulent un stade éclairé aux couleurs LGBT lors du match Allemagne-Hongrie

Le conseil municipal de la capitale bavaroise souhaite que l’Allianz Arena soit éclairée aux couleurs du drapeau arc-en-ciel lors de ce match, afin de protester contre les lois hongroises interdisant de promouvoir l’homosexualité auprès des mineurs.

Le conseil municipal de Munich a demandé le 19 juin que l’Allianz Arena soit éclairée aux couleurs de l’arc-en-ciel lors du match qui opposera l’Allemagne à la Hongrie le 23 juin prochain dans le cadre de l’Euro 2020. Une mesure qui vise à symboliser une opposition aux nouvelles lois adoptées à Budapest interdisant de promouvoir l’homosexualité auprès des jeunes de moins de 18 ans.

Le 15 juin, la Hongrie a adopté une nouvelle législation interdisant la promotion, entre autres, de l’homosexualité auprès des mineurs. «La pornographie et les contenus qui représentent la sexualité ou promeuvent la déviation de l’identité de genre, le changement de sexe et l’homosexualité ne doivent pas être accessibles aux moins de 18 ans», est-il écrit dans ce document consulté par l’AFP, qui entend ainsi «protéger les droits des enfants» notamment à l’école, selon un communiqué publié le 15 juin par le Fidesz, le parti de Viktor Orban.

En signe de désapprobation, le conseil municipal de Munich a publié une motion multipartite visant à ce que l’extérieur du stade du Bayern Munich – dans lequel la Mannschaft accueillera la sélection hongroise – soit éclairé aux couleurs du drapeau LGBTQ le jour du match.

La capitale bavaroise s’engage en faveur de la diversité, de la tolérance et d’une véritable égalité dans le sport et dans la société en général

«La capitale bavaroise s’engage en faveur de la diversité, de la tolérance et d’une véritable égalité dans le sport et dans la société en général», indique la motion, avant de demander au maire Dieter Reiter de faire pression sur l’UEFA pour que le stade «s’illumine aux couleurs de l’arc-en-ciel le soir du match».

Cette initiative a été saluée par l’Association des gays et lesbiennes d’Allemagne (LSVD). «Comme nous sommes dans le mois des fiertés, ce serait un signe clair», a précisé l’un des dirigeants de l’association, Christian Rudolph, comme le rapporte l’agence de presse allemande DPA. Celui-ci a également mentionné le fait que le capitaine de la sélection allemande, Manuel Neuer, portait déjà un brassard arc-en-ciel lors du match contre la France, le 15 juin. «Il ne s’agit pas d’une action ponctuelle, il est donc d’autant plus important qu’elle perdure tout au long du championnat d’Europe. Je sais que l’équipe est derrière tout ça», a ajouté Christian Rudolph.

Quelques jours plus tôt, le 10 juin, le Premier ministre hongrois Viktor Orban avait pris la défense des spectateurs qui avaient sifflé les joueurs irlandais ayant mis un genou à terre lors d’un match amical à Budapest, une des villes hôtes de cet Euro. Le président du Fidesz avait déclaré à ce propos que les Hongrois ne s’agenouillaient que dans trois cas : «Devant Dieu, devant la patrie, et devant la femme qu’ils aiment.»

Source à l’adresse RT France