Elections régionales et départementales : l’abstention bat des records

Selon les estimations, les élections locales du 20 juin 2021 vont entrer dans l’histoire d’une participation des plus faibles de la vie politique française.

Les Français se sont peu mobilisés pour le premier tour des élections régionales et départementales du 20 juin 2021. On note une abstention record pour un vote hors référendum.

Un chiffre qui reste peu surprenant du fait des prévisions d’avant scrutin. Tout au long de la journée, les chiffres de la participation n’auguraient d’ailleurs rien de positif. A 17h, la participation s’établissait ainsi à 26,72% en France métropolitaine, en chute libre par rapport aux régionales de décembre 2015 (43,01%) et départementales de mars 2015 (42,75%), selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. A midi, elle s’élevait à seulement 12,22%.

Ouverture tardive, manque d’assesseurs : un scrutin perturbé dans plusieurs bureaux de vote 

Plusieurs couacs ont d’ailleurs marqué le scrutin. A Marseille, les électeurs de 34 bureaux, selon la préfecture, ont trouvé porte close à 8h faute d’assesseurs. Une dizaine de bureaux n’a pu ouvrir qu’à 11h, selon la mairie. La pénurie d’assesseurs a en outre été constatée dans d’autres régions et villes françaises comme Saint-Etienne. Ce problème a également été relevé à La Réunion. 

A Cousolre dans le Nord, c’est un autre problème qui a été soulevé : celui d’une pénurie de bulletins pour la liste d’union de la gauche et des écologistes.

Source à l’adresse RT France