Vaccin Spoutnik V : la Russie annonce avoir réglé des problèmes signalés par l’OMS dans une usine

Le porte-parole de la présidence russe a déclaré que les problèmes dans une usine de fabrication du vaccin Spoutnik V signalés par des inspecteurs de l’OMS avaient été réglés.

Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a expliqué ce 23 juin que le groupe d’inspection de l’OMS sur un des sites de production du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V avait «identifié certaines insuffisances» qui avaient «déjà été prises en considération» et que «tout ce qui aurait dû être réparé a déjà été réparé». «Bien évidemment, les agences spécialisées chargées du contrôle effectuent le contrôle. Il s’agit manifestement du contrôle le plus strict», a-t-il également déclaré.

Dans un communiqué, le ministère russe de l’Industrie et du Commerce a assuré que les résultats de l’inspection de l’OMS en question ne remettaient pas en cause la qualité du vaccin Spoutnik V. «La délégation de l’OMS a inspecté quatre sites sur sept et publié ses remarques relatives au fonctionnement de l’un des sites», rapporte le communiqué. L’OMS, ajoute cette source, souligne que «toutes les remarques sont relatives à un seul site et ne s’appliquent pas aux autres».

Plus tôt ce 23 juin, le service de pré-qualification de l’OMS a publié une note dressant la liste d’un certain nombre de problèmes découverts lors d’une inspection effectuée entre le 31 mai et le 4 juin sur le site de production de Pharmstandard–Ufa Vitamin dans la ville d’Oufa, au sud-est de l’Oural.

Les inspecteurs de l’organisation onusienne ont notamment pointé des problèmes dans les données de surveillance du processus de fabrication et de contrôle qualité. Il est notamment question de surveillance de l’aseptisation du processus de fabrication et de mise en flacon du vaccin.

Interrogée par l’AFP, l’OMS a de son côté déclaré que les communications avaient été établies avec «le fabricant concerné, la société à l’origine de la demande d’homologation et les autorités régulatrices nationales, afin que les problèmes soulevés dans ce rapport préliminaire soient étudiés et réglés le plus vite possible».

Source à l’adresse RT France