Une centaine de tentes dressées devant l’Hôtel de ville de Paris pour réclamer des hébergements

L’association Utopia 56 a dressé une centaine de tentes devant l’Hôtel de ville de Paris pour exiger des hébergements en faveur de migrants et de personnes sans logis, et assure ne pas vouloir en bouger avant qu’une solution n’ait été trouvée.

Le 24 juin en fin de journée, des membres de l’association Utopia56, qui milite en faveur des droits des personnes exilées, ont installé une centaine de tentes devant l’hôtel de ville de Paris pour exiger des places d’hébergement afin d’accueillir les migrants et personnes sans logis.

Selon le reporter de RT FRance Charles Baudry présent sur place, ce sont environ 300 personnes – dont de nombreuses femmes seules, des familles et des enfants –qui se sont installés sous ces tentes place de l’Hôtel de Ville à Paris.

Dans un communiqué publié sur son site internet, l’association Utopia 56 prévient que «les personnes sans abri présentes, comme les équipes d’Utopia 56, resteront place de l’Hôtel de ville à Paris tant qu’aucune solution d’hébergement ne sera mise en place». 

L’association précise que depuis deux semaines, le réseau d’hébergement solidaire «est saturé» et qu’elle distribue chaque jour des tentes à «des dizaines de familles à la rue qui dorment sous les ponts à la périphérie de Paris».

Utopia 56 est également membre du collectif Réquisitions, créé en décembre 2020 en Ile-de-France et qui milite pour que les logements vides soient réquisitionnés et attribués aux personnes sans logis qui seraient, d’après le collectif, plus de 300 000 en France. L’organisation considère que la loi de réquisition qui existe depuis 1945 et qui pourrait permettre de loger ces gens est volontairement inappliquée.

Source à l’adresse RT France