Régionales-PACA : Nicolas Sarkozy appuie Renaud Muselier face à son ancien ministre Thierry Mariani

Ce sera l’une des affiches du second tour des régionales : la lutte entre l’ex-sarkozyste Thierry Mariani (RN) et le président sortant LR en PACA Renaud Muselier. Un duel annoncé serré qui a fait sortir du silence Marion Maréchal et Nicolas Sarkozy.

Pronostiqué au coude-à-coude pour le second tour des régionales en Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA), le président sortant Les Républicains (LR), Renaud Muselier, et l’ancien ministre sarkozyste passé au Rassemblement national (RN), Thierry Mariani, se voient être soutenus chacun de leur côté par deux personnalités.

Le 24 juin, c’est un ancien président de la République qui a affiché publiquement sa solidarité avec le premier. «Qui représentera la Région pour ce nouveau mandat ? Pour moi, c’est clair, cela doit être Renaud Muselier», a ainsi déclaré Nicolas Sarkozy dans une interview pour Nice-Matin, se défendant malgré tout de délivrer des «consignes». Il a dévoilé en outre des «liens d’amitié» avec Renaud Muselier décrit comme un «homme de fidélité». L’ancien chef d’Etat s’en prend également vigoureusement à son adversaire, Thierry Mariani.

«La trahison des engagements, c’est lui», a assuré Nicolas Sarkozy qui a appelé à ne pas faire «confiance à ceux qui conduiraient le régime des retraites vers la faillite». «Est-ce que vous voulez élire quelqu’un d’ouvert et qui rassemble, ou mettre à la tête de la région le symbole d’une forme de sectarisme qui nuira considérablement à l’attractivité de Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le monde entier ?» a-t-il questionné. Nicolas Sarkozy semble d’ailleurs ne pas voir d’un mauvais œil la présence de macronistes sur la liste de Renaud Muselier, estimant que «dans une famille politique, […] des compromis sont nécessaires».

Si Thierry Mariani ne peut compter sur Nicolas Sarkozy, il a tout de même reçu le soutien d’une autre retraitée (provisoire ?) de la vie politique : Marion Maréchal. Le 25 juin, l’ancienne députée du Front national a en effet délivré un message sur Twitter en faveur du candidat RN. 

«Si aujourd’hui je me tiens à distance de la politique électorale, j’ai quand même beaucoup de mal à rester indifférente à la situation actuelle dans cette région», a écrit la directrice de l’école Issep. Elle a ajouté que «Thierry Mariani représent[ait] cette droite de convictions qui, finalement, est allé au bout de ses engagements». Partisane d’une «alliance de toutes les droites» pour la victoire, Marion Maréchal considère que Thierry Mariani est dans cette même démarche, invitant en conséquence «tous les électeurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur qui se sont abstenus dimanche dernier [20 juin] à aller voter – comme je ferai moi-même – pour Thierry Mariani».

Marion Maréchal s’est dit «convaincue que la victoire est encore possible» pour Thierry Mariani. En ballotage favorable au soir du premier tour – mais avec une réserve de voix possiblement plus difficile à chercher – celui-ci est arrivé en première position avec 36,38 % des votes, devant Renaud Muselier (31,91%). Arrivé en troisième position, le candidat écologiste Jean-Laurent Félizia (16,89%) s’est retiré pour permettre à ses électeurs de contribuer à la victoire de la droite modérée face au RN.

Source à l’adresse RT France