Vaccin. Efficacité douteuse. Des centaines d’agents de santé indonésiens vaccinés ont contracté le COVID-19, des dizaines sont hospitalisés

C’est un article assez long de l’agence de presse Reuters qui n’est pas franchement un site « complotiste » n’est-ce pas, vous pouvez lire l’article orignal ici.

Des centaines d’agents de santé indonésiens vaccinés ont contracté le COVID-19, des dizaines sont hospitalisés

« JAKARTA, 17 juin (Reuters) – Plus de 350 médecins et travailleurs médicaux ont contracté le COVID-19 en Indonésie bien qu’ils aient été vaccinés avec le Sinovac et des dizaines de personnes ont été hospitalisées, ont déclaré des responsables, alors que l’efficacité de certains vaccins contre des variantes plus infectieuses suscite de plus en plus d’inquiétudes.

La plupart des travailleurs étaient asymptomatiques et s’isolaient chez eux, a déclaré Badai Ismoyo, responsable du bureau de santé du district de Kudus, dans le centre de Java, mais des dizaines d’entre eux ont été hospitalisés en raison de fortes fièvres et d’une baisse du taux de saturation en oxygène.

Kudus, qui compte environ 5 000 travailleurs de la santé, lutte contre une épidémie qui serait due à la variante Delta, plus transmissible, et dont le taux d’occupation des lits a dépassé 90 %.

Désignés comme un groupe prioritaire, les travailleurs de la santé ont été parmi les premiers à être vaccinés lorsque les inoculations ont commencé en janvier.

Presque tous ont reçu le vaccin COVID-19 mis au point par la société biopharmaceutique chinoise Sinovac, indique l’Association médicale indonésienne (IDI).

Bien que le nombre de travailleurs de la santé indonésiens décédés à cause du COVID-19 ait fortement diminué, passant de 158 en janvier à 13 en mai, selon le groupe d’initiative sur les données LaporCOVID-19, les experts en santé publique affirment que les hospitalisations à Java sont préoccupantes.

« Les données montrent qu’ils ont la variante Delta (à Kudus), il n’est donc pas surprenant que la percée de l’infection soit plus élevée qu’auparavant, car, comme nous le savons, la majorité des travailleurs de la santé en Indonésie ont reçu Sinovac, et nous ne savons pas encore quelle est son efficacité dans le monde réel contre la variante Delta », a déclaré Dicky Budiman, épidémiologiste à l’Université Griffith en Australie.

Un porte-parole de Sinovac n’était pas immédiatement disponible pour commenter l’efficacité du CoronaVac de la société chinoise contre les nouvelles variantes du virus.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a approuvé l’utilisation d’urgence du vaccin de Sinovac ce mois-ci, en indiquant que les résultats montraient qu’il prévenait la maladie symptomatique chez 51 % des receveurs et évitait les COVID-19 graves et les séjours à l’hôpital. « 

Premier commentaire de ma part.

On a le droit de s’interroger sur l’efficacité du vaccin chinois, puisqu’il est chinois. Pour les nôtres comme le Pfizer et le Moderna, il faudra patienter encore un peu avant d’avoir le même genre d’article, notamment que la vaccination soit le plus avancée possible en Europe.

« A Jakarta, la capitale, le Dr Prijo Sidipratomo, radiologue, a déclaré à Reuters qu’il connaissait au moins une demi-douzaine de médecins hospitalisés pour le COVID-19 au cours du mois dernier, bien qu’ils aient été vaccinés, et qu’un d’entre eux était actuellement traité dans une unité de soins intensifs.

« C’est alarmant pour nous car nous ne pouvons pas compter uniquement sur les vaccinations », a-t-il déclaré, invitant la population à prendre des précautions. »

Second commentaire de ma part.

Finalement, Reuters fait dire aux Indonésiens que c’est « alarmant »… « on ne peut pas compter uniquement sur les vaccinations ».

Voilà, voilà, voilà.

C’est exactement ça.

La bataille de la vaccination est déjà perdue. C’était prévisible.

Il va donc falloir avoir une stratégie nettement plus vaste, et tout miser sur les vaccins était assez stupide intellectuellement.

On ne lutte pas contre une pandémie mondiale avec un seul axe de défense.

On ne fait la guerre qu’avec un type d’arme.

On ne mène pas un combat sur un seul front.

On attaque avec tout ce que l’on a, avec acharnement, et au petit jeu de la guerre, depuis la nuit des temps, ce sont les plus motivés qui l’emportent.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae