Manque de justice : RT France se voit refuser un droit de réponse dans Charlie Hebdo

La demande de droit de réponse formulée par RT France à Charlie Hebdo a été refusée en appel. L’hebdomadaire avait comparé RT France à un journal de propagande nazie.

La justice a tranché, et confirmé en appel ce 1er juillet son refus d’accorder à RT France un simple droit de réponse dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo.

Ce dernier avait comparé, dans un article publié en double page le 6 février 2019, le travail de RT France aux méthodes d’un organe de propagande nazie. Charlie Hebdo établissait ainsi un parallèle entre RT France et le journal Signal, édité de 1940 à 1945 dans les pays occupés par l’armée allemande. Or, depuis la parution de cet article pour le moins insultant, Charlie Hebdo s’est opposé à publier dans ses colonnes le droit de réponse de RT France.

Lors d’une récente audience le 26 mai, la défense du journal satirique – assurée par le Cabinet Malka, qui défend également Benjamin Griveaux dans un procès intenté par RT France pour diffamation – avait alterné arguments techniques et attaques sans fondement à l’encontre de RT France, sans rapport avec l’objet de l’audience.

La décision de ce 1er juillet refuse donc à RT France l’exercice de son droit le plus élémentaire, prévu par la loi française. Il est extrêmement regrettable de voir la justice prendre en considération les remarques de Charlie Hebdo qui s’apparentaient à des tentatives de justifier son refus de publier le droit de réponse.  

RT France regrette cette décision, qui donne voix à des propos inacceptables et humiliants mais refuse l’application d’une loi permettant à un média de défendre son honneur et sa réputation publiquement.

Source à l’adresse RT France