Effrayant. Les 1er travaux sur le bénéfice/risque par l’IHU !

Je vous invite à voir cette vidéo de l’IHU. Pour ceux qui sont très pressés, allez directement à la 11ème minute vous aurez l’essentiel de vos oreilles entendues !

Ce n’est pas le Professeur Raoult qui parle.

C’est un médecin qui fait une présentation sur les premiers travaux réellement disponibles sur le bénéfice/risque de la vaccination.

Qu’en ressort-il ?

Que nous en savons encore rien !

Plus grave, les premières données sont plutôt pas forcément rassurantes, mais montrent surtout que nous manquons cruellement d’information. Je cite :

« Nous devons accepter 4 décès et 16 effets secondaires et 16 effets secondaires graves afin de sauver 2 à 11 personnes pour 100 000 vaccinations ».

Conclusions :

1/ La balance bénéfice/risque en première estimation n’est pas « remarquable » au profit du vaccin.

2/ Les effets secondaires les plus forts sembleraient toucher les plus jeunes qui sont ceux qui ont le moins de risque de faire une forme grave du Covid…

3/ Le taux de mortalité du variant anglais serait nettement plus faible et de l’ordre de 0.4 %…

4/ Nous n’avons pas les données nécessaires pour le moment pour affiner la balance bénéfice/risque par catégories d’âge. Il se pourrait que le bénéfice/risque soit positif pour les plus de 50 ans et négatif pour les moins de 30 ans par exemple. A ce stade, aucune certitude dans un sens comme dans l’autre. Il manque trop de données. Mais, il y a quelques suspicions importantes.

Alors 100 fois oui à la vaccination, à la médecine, et aux médicaments quand ils sont nécessaires, et aussi 100 fois oui à l’intelligence, à la précaution, à la science et à l’analyse.

La peur fait faire de nombreuses bêtises. C’est une vérité dans tous les domaines. De l’économie à la médecine, la peur est une bien mauvaise conseillère.

En Malaisie, les autorité sont en train de reconsidérer le fait de vacciner notamment les jeunes au Pfizer. Source ici.

« Le gouvernement reconsidérera sa décision précédente d’administrer le vaccin Pfizer Covid-19 aux adolescents, suite à des rapports d’incidents d’effets secondaires liés à une inflammation cardiaque, en particulier chez les hommes receveurs.

Le ministre chargé de la coordination du programme national de vaccination contre le Covid-19, Khairy Jamaluddin, a déclaré que son parti, en collaboration avec le ministère de la Santé (MoH) et le ministère de l’Éducation (MoE), tiendrait une réunion pour discuter de la question.

« Nous surveillons l’évolution de ces effets secondaires, mais cela ne change pas notre décision d’acquisition concernant Pfizer.

« C’est juste que cela a à voir avec la décision d’administrer ou non Pfizer aux adolescents parce que l’incidence de l’inflammation cardiaque au sein du groupe est assez élevée », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse sur le développement du programme de vaccination aujourd’hui, qui a également assisté le ministre de la Santé, Datuk Seri Dr Adham Baba ».

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae