Ferrand propose que la réforme des retraites soit la première du second quinquennat de Macron

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) a estimé qu’enterrer ou se précipiter sur la réforme des retraites serait une «folie», suggérant de reporter le projet au début du «deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron».

«Je veux toujours une réforme qui réduit les inégalités en mettant fin notamment aux régimes spéciaux et qui ouvre de nouveaux droits aux jeunes, aux femmes», a affirmé Richard Ferrand dans un entretien accordé au Journal du dimanche (JDD) mis en ligne le 3 juillet. «La réforme des retraites ne saurait être abandonnée», a en outre estimé le premier parlementaire socialiste à avoir rejoint le camp Macron en octobre 2016.

Engageons-nous à ce que ce soit notre première réforme du second quinquennat d’Emmanuel Macron

Reconnaissant que la réforme en question était contestée, il a considéré qu’«enterrer ce projet comme se précipiter serait folie».

«Réaffirmons clairement ce que nous voulons faire et engageons-nous à ce que ce soit notre première réforme du second quinquennat d’Emmanuel Macron», a ajouté l’homme politique dont les affaires juridiques se sont estompées en mars 2021, quand la justice a estimé que les faits dans l’affaire des mutuelles de Bretagne, pour laquelle Richard Ferrand avait été mis en examen, étaient prescrits.

«On ne réforme pas pour se donner une image. Trois Français sur quatre estiment que la relance économique est la priorité du moment. Ils ont raison», a souligné Richard Ferrand, alors que certains membres du gouvernement, comme le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, poussent pour remettre la réforme sur les rails sans attendre 2022.

Source à l’adresse RT France