«Des alliés du virus» : refuser la vaccination est «une trahison», estime Bernard Kouchner

Alors que le gouvernement réfléchit à l’obligation vaccinale, notamment pour les soignants, l’ancien ministre juge que «ceux qui face à ce virus choisissent de se “battre” individuellement sont sinon des déserteurs du moins des alliés du virus».

Le cofondateur de Médecins sans frontières Bernard Kouchner veut rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour toute la population.

«Ceux qui face à ce virus choisissent de se “battre” individuellement sont sinon des déserteurs du moins des alliés du virus. La vaccination n’est pas un sujet personnel. La refuser, c’est une trahison. Il faudra une loi», a expliqué l’ancien ministre de la Santé dans les colonnes du JDD de ce 11 juillet.

[Il faut] les bassiner avec les arguments, les persuader

Et selon lui, l’exécutif va effectivement recourir à cette mesure : «Croyez-moi, ça sera fait, avec des nuances au début, peut-être, selon les professions.» Pour convaincre les non-vaccinés, l’ex-ministre de François Fillon et Lionel Jospin a estimé qu’il fallait «les bassiner avec les arguments, les persuader».

L’ancien ministre de la Santé appelle à la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid-19

«Il faut sortir de ces discours complotistes que l’on voit beaucoup sur les réseaux sociaux et de cette gloriole virile qui consiste à se vanter de ne pas être vacciné. Quelle virilité ! Ce doit au contraire être une fierté», a-t-il lancé. Enfin, Bernard Kouchner s’est également dit favorable à la levée des brevets sur les vaccins contre le coronavirus : «A terme, il faudra établir qu’un vaccin est un bien public mondial. C’est une question de morale, d’éthique, de nécessité, de science et de santé publique. Sortons de l’égoïsme et du nationalisme.»

La déclaration de l’ancien médecin et ministre intervient alors que le gouvernement envisage de rendre la vaccination obligatoire pour les soignants, mais également pour d’autres professions, dans «le champ du soin au sens large», ont expliqué des responsables syndicaux le 9 juillet à l’AFP, après une réunion entre le ministère du Travail et les partenaires sociaux. Face à la hausse des contaminations au variant Delta – désormais majoritaire – l’Académie de médecine recommande de son côté de rendre la vaccination obligatoire pour tous les Français âgés de plus de 12 ans, seule façon selon elle de «parvenir à l’immunité collective».

Le président Emmanuel Macron, qui doit s’exprimer le 12 juillet, pourrait dévoiler de nouvelles mesures sanitaires.

Source à l’adresse RT France