Le capitaine du navire britannique qui a violé les eaux territoriales russes décoré en Ukraine

Le capitaine du HMS Defender, qui s’était illustré en violant les eaux territoriales russes le 23 juin 2021, a été décoré «Défenseur de l’Ukraine». Des tirs de sommation côté russe avaient par la suite créé des tensions entre Londres et Moscou.

Le capitaine du HMS Defender, Vincent Owen, a été consacré «Défenseur de l’Ukraine» lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le 10 juillet à Odessa dans le cadre de la clôture des exercices militaires conjoints entre les pays de l’OTAN et ses alliés, baptisés Sea Breeze 2021, comme le rapporte le magazine ukrainien Focus.

«Les militaires ukrainiens et occidentaux ont reçu les prix honorifiques “Défenseur de l’Ukraine” et “Pour le renforcement de la préparation au combat de la Marine”. Parmi les lauréats figuraient le commandant du destroyer britannique HMS Defender», est-il expliqué.

Pour rappel, le HMS Defender avait violé les eaux territoriales russes près du littoral criméen, au sud de Sébastopol, le 23 juin 2021. Le bâtiment avait parcouru environ 3 kilomètres avant de recevoir une première sommation. En l’absence de réponse, le ministère russe de la Défense aurait alors autorisé plusieurs tirs de sommation effectués par un avion de chasse russe Su-24M jusqu’à ce que le HMS Defender quitte enfin les eaux territoriales russes.

La Royal Navy avait ensuite nié tout tir de sommation de la part de la marine russe et le ministère britannique de la Défense avait déclaré qu’il pensait que la Russie conduisait simplement «des exercices militaires» en mer Noire. Le ministère britannique a ensuite déclaré avoir «averti la communauté maritime de [son] activité».

Le FSB avait alors réagi en publiant le 24 juin une vidéo où il est possible de voir plusieurs tirs de semonce effectués par un patrouilleur russe, contredisant la version établie par Londres. L’attaché militaire auprès de l’ambassade du Royaume-Uni avait été convoqué à Moscou tandis que Ben Wallace, secrétaire d’Etat à la Défense du Royaume-Uni, s’était contenté de déclarer qu’il ne s’agissait que d’«un passage innocent dans les eaux territoriales ukrainiennes».

Vincent Owen avait pourtant déclaré, selon le Daily Mail, que l’opération faisait «partie [des] ordres qui [lui avaient] été délégués par le commandant du Carrier Strike Group» avant de reconnaître avoir bien reçu des tirs de semonce : «Ils [les Russes] ont ensuite tiré depuis l’un de leurs navires des garde-côtes […] Je connaissais la portée de leurs systèmes d’armes à bord des patrouilleurs frontaliers et maintenais la vitesse nécessaire pour rester à une distance de sécurité.» Moscou avait réclamé une enquête à Londres sur l’attitude de son navire de guerre.

«L’exercice Sea Breeze 2021 est terminé. Toutes les tâches ont été accomplies dans leur intégralité», s’est par ailleurs félicité pendant la cérémonie le commandant des forces armées ukrainiennes, Alexeï Neijpapa, repris par le magazine Focus. Les exercices Sea Breeze 2022 ont par ailleurs déjà été annoncés par le capitaine étasunien Kyle Gantt. 

Les manœuvres Sea Breeze 2021 ont eu lieu dans la région de la mer Noire du 28 juin au 10 juillet. Ils ont impliqué quelque 5000 militaires, 40 avions et 32 ​​navires de 32 pays.

Source à l’adresse RT France