« Pourquoi la reprise économique est un mensonge !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

L’été est le seul moment où mon emploi du temps très chargé me permet de me promener un peu et de rencontrer un peu de monde et ainsi m’alimenter dans mes réflexions et les enrichir.

Que vois-je ?

Depuis maintenant 3 semaines, c’est le sketch de la 4ème vague qui monopolise vos écrans. Nous avons tous compris que le gouvernement veut accélérer les vaccinations et étendre au maximum la couverture vaccinale.

Lorsque votre seul outil est un marteau tout ressemble furieusement à un clou.

Pour nos mamamouchis de bien piètre facture, lorsque leur seul outil est un vaccin, alors il faut piquer, piquer et piquer encore.

C’est assez confondant et affligeant en termes intellectuels, parce que cela fait des mois que je dis et que j’écris que d’un point de vue analytique, la bataille de la vaccination est déjà perdue face aux variants et qu’il est essentiel, quoi que l’on pense de ces « vaccins » de prévoir un plan B, C, D et aussi E, parce qu’en face, côté lettres, c’est tout l’alphabet grec qui y passe. Si Delta n’échappe pas aux vaccins actuels, ce sera le prochain ou celui d’après, peu importe.

Ce qui nous amène à la question de la reprise et de la croissance.

Les gens actuellement annulent leurs réservations de vacances, les gens ont peur, parce qu’il regardent BFM et tous les autres médias qui vous expliquent que l’on va tous attraper le variant Delta…

Reprenons donc rapidement les facteurs qui rendent impossibles toute reprise forte de la croissance économique.

Les pénuries. Avec un coût de 25 milliards en première estimation rien que pour l’industrie Allemande, c’est le seul chiffrage que nous avons pour le moment, nous pouvons penser qu’avec le nombre d’usines ou de chantiers à l’arrêt il n’y a pas de raison que la croissance soit vraiment très forte puisque la reprise butte sur la réalité de l’approvisionnement et de la logistique. On peut imprimer des billets. Pas des matières premières !

L’explosion de l’endettement. Il faudra bien payer les dettes, ou imprimer encore plus et donc dévaluer la monnaie. Face à l’incertitude monétaire, que font les gens qui le peuvent ? Ils épargnent massivement. Nous avons actuellement une hausse vertigineuse de l’épargne. Or si les gens épargnent ils ne consomment pas ! Il n’y a donc pas de reprise réelle de la consommation, ni de l’investissement avec une production de crédit qui s’effondre. Cela ne se voit pas encore, mais nous avons un gros problème Houston !

La peur de la 4ème vague qui déferle sur les écrans, est quant à elle, complètement anxiogène. Les gens n’iront pas au restaurant, ils ne sortiront pas, ils ne voyageront pas ou peu. Bref, pour faire capoter une reprise, vous n’avez pas besoin que plus personne ne sorte ! Si vous avez ne serait-ce que 20 % des gens qui changent leur comportement, alors cela sera largement suffisant pour tout faire « foirer », d’ailleurs à -10 % cela marche aussi, et c’est exactement ce qu’il se passe avec la communication outrancière de la 4ème vague qui n’aura sans doute pas lieu.

Non pas en termes de nombre de cas, cela devrait très largement augmenter puisque même les vaccinés se font contaminer, mais je parle des cas graves. Si le vaccin protège des cas graves, et que tous nos plus de 60 ans ou presque sont vaccinés et que ce sont les plus séniors qui affluent dans les réanimations, alors la 4ème vague ne devrait pas faire sauter notre système de santé. Or les confinements ont été décidés pour épargner le système de santé et éviter son effondrement. Pourtant le gouvernement et les ministres, ici comme ailleurs jouent fortement sur la peur et le retour des restrictions.

Dans un tel contexte, il est peu probable que la reprise économique de 6 % soit au rendez-vous à la fin de l’année, et si vous y ajouter un déficit de 8 % et une inflation à 3 % autant dire qu’en croissance nette, vous êtes plus proche d’un -5 % que d’un plus 6 % !!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae