La Russie annonce la reprise du trafic aérien avec la France après plus d’un an de suspension

La Russie rétablira le 24 juillet ses liaisons aériennes avec la France après une suspension de plus d’un an dans un contexte de crise sanitaire mondiale. L’entrée sur le territoire russe est conditionnée à test PCR négatif de moins de 72h.

Ainsi que l’a rapporté l’agence de presse Tass ce 14 juillet, la Russie reprendra le service aérien régulier avec la France à partir du 24 juillet. Citant le centre russe de gestion de l’épidémie, Tass détaille ainsi la reprise du trafic : les vols en provenance de Moscou vers Paris et Nice reprendront à raison de quatre trajets par semaine sur chacune des deux liaisons ; les vols en provenance de Saint-Pétersbourg vers Paris et Nice reprendront quant à eux à raison de deux trajets par semaine.

Comme le relève l’AFP, cette mesure pourrait ouvrir la voie à une circulation facilitée des expatriés français vers le territoire russe, contraints jusqu’à présent d’obtenir une autorisation spéciale de Moscou pour revenir de France en Russie, à l’exception de certaines catégories de travailleurs et des cas particuliers.

Fin juin, Moscou a rétabli ses liaisons aériennes avec dix pays, dont les Etats-Unis et l’Italie, puis autorisé deux jours plus tard les citoyens de ces Etats à entrer sur le territoire russe, uniquement par voie aérienne et depuis leur pays d’origine, sans dérogation spéciale hormis un visa en règle. La Russie avait procédé de la même manière avec les citoyens allemands fin mars. L’agence Tass explique que le pays a repris à ce jour le service aérien avec 48 Etats, après avoir fermé ses frontières aux étrangers, dès le printemps 2020, pour contrer l’épidémie.

La Russie exige toujours de présenter à l’entrée sur le territoire un test PCR avec résultat négatif réalisé moins de 72h avant l’entrée sur le territoire.

Reprise du trafic entre Moscou et Prague

Simultanément à la reprise du trafic aérien avec la France, la Russie rétablira également ses liaisons par les airs avec la République tchèque, à raison de quatre vols Moscou – Prague par semaine.

Alors que la pandémie repart en Russie, le Kremlin écarte pour l’heure l’idée d’un nouveau confinement. Cette décision survient alors que les mesures se multiplient pour encourager la population à se faire vacciner. Le pays a enregistré début juillet des records de décès quotidiens dus au coronavirus, alors que la circulation du variant Delta dans le pays s’accélérait.

Source à l’adresse RT France