«C’est des vraies balles que vous allez prendre» : une députée macroniste menacée de mort

L’élue LREM Patricia Mirallès, a diffusé sur Twitter un message de menace de mort dans lequel l’auteur la somme de «bien voter», lorsque le projet de loi sur les nouvelles mesures sanitaires​ sera présenté à l’Assemblée nationale.

Son compte twitter affiche clairement sa vaccination contre le Covid-19, la députée La République en marche (LREM) de l’Hérault, Patricia Mirallès, est la cible d’un individu (anonyme selon France 3) qui l’a menacée de mort le 14 juillet. Diffusant le message de celui-ci, on peut lire : «Dites aux autres députés de bien voter car à partir de maintenant, c’est des vraies balles que vous allez vous prendre (je suis armé), faites attention où vous allez.» «Vous nous injecterez jamais ce vaccin», ajoute l’écrit.

Patricia Mirallès a annoncé qu’elle allait porter plainte. «Ils essaieront de retrouver l’auteur des menaces avec son adresse IP», assure-t-elle pour RMC le 15 juillet. Interviewée par France 3, elle estime que ce sont ses prises de positions pour «inciter les gens à se faire vacciner» qui lui valent une telle attaque. Elle-même atteinte d’un Covid long, la parlementaire a précisé à l’attention d’éventuels agresseurs : «J’ai une responsabilité, ils ne me feront pas taire !»

Elle a d’ailleurs profité de l’échange pour relativiser le mouvement de contestation dans la rue des opposants au pass sanitaire obligatoire pour se rendre dans certaines lieux :« Il faut relativiser ce mouvement : il y avait hier [14 juillet] 20 000 manifestants en France contre trois milliards de personnes vaccinées dans le monde. S’afficher avec une étoile jaune, c’est grave ! Il ne faut pas mélanger l’Histoire. Regardons simplement les rives de la Méditerranée. En Tunisie, ils pleurent de ne pas avoir de vaccin, ils ne savent plus comment faire. Les antivaccins n’ont pas d’argument.»

«Si on ne se fait pas vacciner d’ici trois semaines, les hôpitaux seront encore saturés», argumente-t-elle sur RMC. 

Le 8 juillet 2021, Patricia Mirallès s’était d’ailleurs prononcée auprès de France bleu pour une obligation vaccinale pour tous les Français. «Quand on part à l’étranger, on les fait les vaccins contre les maladies tropicales, donc ça n’a aucun sens de ne pas le faire pour un virus qu’on a ici dans notre pays», affirmait-elle. Comme le rappelle en outre France 3, Patricia Mirallès est à l’origine d’une proposition de loi pour que les séquelles du Covid soient reconnues par l’Etat en maladie longue durée, avec un remboursement des soins.

Le pass sanitaire, qui vise à attester qu’une personne n’est pas atteinte du Covid-19, va devenir obligatoire d’ici à début août avec une extension pour entrer dans de très nombreux lieux : restaurants, cinémas, centres commerciaux, transports de longue distance… Il est étudié depuis le 13 juillet par le Conseil d’Etat, qui n’a qu’un rôle consultatif. Il entrera logiquement en discussion à l’Assemblée nationale à partir du 21 juillet.

Source à l’adresse RT France