André Goretti, porte-parole de la FA/SPP-PATS, dénonce l’obligation vaccinale pour les pompiers

«Nous ne sommes pas contre le vaccin… mais pour le respect des libertés individuelles» déclare le porte-parole du syndicat majoritaire chez les pompiers professionnels. Pour lui, c’est le caractère obligatoire de la vaccination qui pose problème.

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 12 juillet la mise en place de l’obligation vaccinale pour les soignants à compter du 15 septembre.

Selon l’avant-projet de loi incorporant les nouvelles dispositions annoncées par le chef d’Etat, actuellement soumis au Conseil d’Etat, les professions au contact de populations fragiles et les pompiers sont également concernés : ils ne pourront plus exercer leur activité en cas de manquement au 15 septembre prochain, et pourront être licenciés si la situation perdure pendant les deux mois qui suivent, comme le rappelle l’AFP. Les forces de l’ordre ne seront pas incluses dans les professions soumises à l’obligation vaccinale.

André Goretti, porte-parole de la Fédération autonome des sapeurs-pompiers, revient pour RT France sur cette mesure.

Source à l’adresse RT France