Covid-19 : Moscou lève l’obligation du QR code pour les restaurants et cafés

Les Moscovites et les touristes de la capitale ne seront plus tenus de présenter des QR codes pour se rendre à l’intérieur des restaurants, cafés et bars de Moscou, selon un arrêté du maire. Mais la situation demeure critique selon l’édile.

L’obligation controversée du QR code pour limiter la propagation du Covid-19 dans les restaurants, bars et cafés à Moscou est bientôt terminée. Un décret pris le 16 juillet entrera en vigueur à partir du lundi 19 juillet. Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, avait en effet imposé le 28 juin des restrictions pour pousser à la vaccination en exigeant des clients des établissements qu’ils présentent un code QR officiel prouvant ladite vaccination ou un test PCR négatif durant les 72 dernières heures. 

Outre les restaurants, les clubs, bars, discothèques et clubs de karaoké de la ville ainsi que les salles de jeux pour enfants reprendront donc leurs activités normales à partir du 19 juillet.

Dans des déclarations relayées par la presse, Sergueï Sobianine estime toutefois que «la situation à Moscou demeure compliquée». «Néanmoins, nous enregistrons une amélioration des principaux indicateurs depuis quatre semaines déjà. En comparaison avec le pic [épidémique], le nombre de cas de Covid-19 détectés chaque jour a pratiquement diminué de moitié», a nuancé l’édile de la capitale russe, ajoutant que «le nombre d’hospitalisations a diminué d’un tiers». «A ce jour, 3,8 millions de personnes ont reçu une première dose du vaccin à Moscou. Plus de deux millions ont reçu une deuxième dose du vaccin et ont donc achevé leur vaccination», s’est satisfait Sergueï Sobianine.

La décision de cesser le contrôle du QR code s’est réalisée après des concertations, Sergueï Sobianine concédant que celui-ci a «reçu beaucoup de requêtes» de la part d’entreprises, d’associations et de partis politiques, comme venant de l’organisation publique de la Fédération de restaurateurs et hôteliers, ainsi que du parti Russie unie.

Selon The Moscow Times, les restaurants et cafés de la ville ont été durement touchés par la forte baisse d’activité et environ 170 d’entre eux ont fermé depuis l’entrée en vigueur des restrictions.

Source à l’adresse RT France