« Les chiffres effroyables pour la France présentés par Bruno le Maire !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Ha, mes amis, notre ministre le mamamouchi en chef de l’économie de notre pays est content.

Oui, il apporte de bonnes nouvelles.

Oyez. Oyez, braves manants. Entre deux sons de crécelles, pensez à votre vaccination. Ceci est un message d’utilité publique que je me dois de relayer pour devenir un grand média officiellement autorisé à continuer à écrire, car désormais, selon certains, « l’ennemi ce n’est plus le virus » mais les « anti-vaxx »… nous sommes donc en guerre civile semble-t-il. Le problème c’est que les guerres, cela coûte toujours très cher. Vraiment très cher.

Revenons donc à notre mamamouchi de porte-monnaie collectif qui nous a fait savoir que, « le déficit public sera moins important que prévu en 2021, à moins de 9 % du produit intérieur brut (PIB), en raison de la reprise plus forte qu’attendu de l’activité économique, a déclaré jeudi le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire ».

Je pense que notre Bruno se trompe (encore une fois) parce qu’il ne prend pas en compte :

1/ Le coût des pénuries qui commence à se matérialiser, regardez l’article sur la baisse de la production industrielle américaine. A un moment donné, quand on ne peut plus produire, on ne peut plus vendre, et si on ne vend plus ce que l’on n’a pas produit, et bien vous savez quoi ? On ne peut pas gagner de sous. Mais c’est de l’économie de grenier, trop basique, trop simpliste pour un ministre, sans doute même un tantinet complotiste. Surtout avec mes Poules de Cristal.

2/ Leur histoire de pass-vaccinal va raidir considérablement les comportements, et comme beaucoup, je ne mettrai plus les pieds dans les établissements qui nécessiteront ce genre de contrôles, car finalement, il faudra montrer patte blanche à chaque déplacement pour avoir le droit de bouffer de la merde vendue très chère dans des endroits sans âme. En réalité, Macron rend un très grand service à la cause de la décroissance et de la simplicité volontaire et bienveillante qui est la mienne. C’est pacifique, c’est non-violent, c’est légal, ne pas consommer est encore une liberté que nous avons et vous l’aurez compris cela n’a rien à voir avec la vaccination. Frapper le gouvernement au portefeuille est toujours la meilleure des solutions, et je pense que cette fois-ci la chute de la consommation sera mesurable. Donc cela va jouer sur la reprise lors de l’été actuel et à la rentrée. Les centres commerciaux seront en partie désertés. Ils demandent d’ailleurs déjà à l’Etat de compenser le manque à gagner lié au pass-vacinal, sans oublier la grande réticence des restaurateurs et autres commerçants qui ne se sentent pas de faire office de contrôleurs de pass et de carte d’identité.

3/ Si nous partons dans un schéma type Gilets Jaunes avec des manifestations tous les samedis ce sera une nouvelle catastrophe pour tous les commerçants de nos grandes villes qui se verront encore amputés du plus gros jour de chiffre d’affaires de la semaine.

Le gouvernement confirme donc une croissance à 6 % et un déficit à 9 % !

Et c’est là que c’est génial de voir notre Bruno content de lui.

Parce qu’il nous confirme bien qu’en gros la croissance sera de 6 %.

Bon, il confirme aussi que pour faire cette croissance de +6 % il a fallu dépenser -9 % (le déficit).

Or, vous savez, vous qui êtes tous des très forts en math que si je dois 9 œufs à mon voisin, mais que j’ai gagné que 6 œufs dans l’année, alors je suis en déficit de 3 œufs. Pour vous le dire autrement, en l’appliquant à la France pour faire 6 % de croissance il faut faire 9 % de dettes nouvelles. Ce qui veut dire que la création de richesses de notre économie est inférieure à la création de nouvelles dettes.

Pas franchement rentable donc.

Nous sommes donc en récession de 3 %.

Et je vous passe, l’inflation, je ne la prends même pas en compte.

Bruno est donc content.

Il faut dire, Bruno, il sait de quoi il parle.

« Il n’y a pas de cagnotte quand on dépasse 100 % de dette publique (par rapport au PIB). Cela nous permet de contenir le déficit public de 2021 à moins de 9% contre 9,4 % prévu en loi de finances rectificative », a ajouté le ministre de l’Economie.
Il a assuré que le gouvernement entendait maintenir son « exigence de sérieux budgétaire » en 2022.

Hahahahahahahaha.

Mon cher Bruno, comme disait l’autre « merci pour ce moment ».

On est dans la merde jusqu’au cou.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae