Covid-19 : un cluster dans une soirée techno à Bordeaux malgré l’utilisation du pass sanitaire

Vingt-et-un cas de Covid-19 ont été identifiés à Bordeaux parmi les participants à une soirée techno. Certains critiquent un manque de rigueur dans le contrôle des pass sanitaires nécessaires pour y entrer, ce que réfutent les organisateurs.

Le 17 juillet, l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a confirmé qu’un cluster de 21 cas de Covid-19 avait été identifié à Bordeaux suite à une soirée techno qui s’est tenue dans le club «Le Hangar FL», comme l’indique le quotidien Sud Ouest

Cette soirée «techno Skullcore», qui a eu lieu le 9 juillet (le jour de la réouverture des boîtes de nuit), aurait réuni 670 participants. Parmi ceux-ci, quatre cas positifs ont été détectés dès le 15 juillet. Un bilan qui est monté à 21 cas dans la matinée du 17 juillet, et qui pourrait encore augmenter.

«Après 2h du matin, ça ne vérifie plus rien»

Sur les réseaux sociaux, certaines personnes se présentant comme ayant participé à la soirée ont reproché à ses organisateurs d’avoir manqué de rigueur dans le contrôle du pass sanitaire, désormais obligatoire pour assister à ce type d’évènements. 

«Après 2h du matin, ça ne vérifie plus rien […] Plusieurs personnes contaminées car pas de vérification sur la date du test ou le nom de la personne qui a fait le test. Pas sérieux tout ça, Hangar à cluster Covid», peut-on ainsi lire en commentaire d’une publication sur Facebook du club rappelant que «l’entrée est conditionnée au pass sanitaire».

Contacté par Sud Ouest, Thierry Coste, gérant de la société HFL Productions, a défendu les organisateurs de la soirée en ces termes : «Nous avons eu un contrôle de police en début de soirée. Ils ont bien vérifié que nous avions bien nos scannettes pour les QR Code. Logiquement, tout a été fait dans les règles. D’ailleurs, sur les 750 personnes attendues, 80 ne sont pas venues ou ont été refoulées parce qu’elles n’étaient pas dans les clous.»

Source à l’adresse RT France