«C’est une possibilité» : Clément Beaune n’exclut pas de nouveaux couvre-feu si nécessaire

«L’arme c’est la vaccination», a souligné le secrétaire d’Etat, estimant néanmoins que, si nécessaires, de nouvelles restrictions locales étaient envisageables, comme celles rétablies dans les Pyrénées-Orientales.

Interrogé sur le rétablissement d’un couvre-feu à 23h dans les Pyrénées-Orientales du 18 juillet au 2 août, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune n’a pas écarté des mesures locales similaires si nécessaire. «C’est une possibilité […] ce n’est pas exclu», a-t-il fait valoir ce 19 juillet lors d’une interview sur BFMTV.

Le secrétaire d’Etat a affirmé que les mesures seraient adaptées selon «ce que les préfets estiment nécessaires» et «en fonction de la gravité de la situation», rappelant le seuil des 200 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants annoncé par Emmanuel Macron et censé déclencher des mesures de freinage de la pandémie.

Précisant que ces restrictions n’étaient pas souhaitées par le gouvernement, Clément Beaune a mis en garde : «Soyons très rigoureux […] très sérieux […] Si nous ne le sommes pas nous serons tous soumis à des restrictions plus difficiles.» Il a encore ajouté : «La seule arme, à la fin des fins, pour éviter les restrictions […] c’est le vaccin.»

Le gouvernement français a récemment annoncé de nouvelles mesures sanitaires, dont l’extension du pass sanitaire, la vaccination obligatoire pour certaines professions ou encore le renforcement du contrôle de l’isolement des personnes positives. Celles-ci font partie d’un projet de loi qui doit être approuvé en Conseil des ministres, puis par la suite par l’Assemblée et le Sénat. Ce week-end, plus de 114 000 personnes (selon les chiffres du ministère de l’Intérieur) ont manifesté aux quatre coins de la France pour protester contre ces mesures, et en particulier contre l’extension du pass sanitaire.

Source à l’adresse RT France