Enquête antitrust. Facebook en guerre contre la présidente de la FTC, Lina Khan !

Le président Joe Biden a nommé Lina Khan à la tête de la FTC, … et cette nomination inquiète vivement les géants du Net. Tellement d’ailleurs qu’ils sont en guerre contre elle. Il faut dire que l’on sait ce qu’elle pense depuis longtemps à savoir que les géants du net sont des monopoles qui menacent la démocratie et l’économie et qu’il convient de les démanteler.

« Facebook a saisi mercredi l’Agence américaine de la concurrence (FTC) pour demander que sa nouvelle présidente se récuse dans le dossier antitrust ouvert par le régulateur contre le réseau social, contestant la neutralité de cette ancienne universitaire.

La requête du groupe de Menlo Park (Californie) est sensiblement la même que celle déjà soumise, fin juin, par Amazon, lui-même objet d’une enquête pour pratiques anticoncurrentielles.

Pour Facebook, Lina Khan «a déjà tiré des conclusions légales et factuelles» relatives aux actions du réseau social, et «considéré (le groupe) comme en infraction avec la loi», a indiqué la société dans un document signé par l’un de ses avocats, Geoffrey Klineberg.

La plateforme se réfère notamment à des déclarations publiques et des écrits de Lina Khan, qui a estimé que Facebook se rendait effectivement coupable de pratiques anticoncurrentielles.

Citant la jurisprudence, le réseau social fait valoir que « cette apparence d’un préjugé nécessite sa récusation immédiate de l’action antitrust contre Facebook » ».

Nous verrons bien ce qui est décidé, mais objectivement, d’un point de vue purement juridique j’aurais tendance à donner raison à Facebook et Amazon dans leur lecture du droit américain. Lina Khan n’est en aucun cas objective puisque cela fait des années qu’elle plaide pour le démantèlement de ces groupes.

En la nommant Biden le savait parfaitement.

Une des lectures cyniques possibles est que Biden nomme à la tête de la FTC américaine celle qui est farouchement anti-gafa pour faire plaisir à la gauche américaine, mais sait très bien que cela en réalité paralysera son action contre les GAFA. D’un côté il est crédité de faire quelque chose, de l’autre il ne fait rien, et peut dans tous les cas reporter la paralysie sur la justice… De la grande politique faux-cul à souhait comme Washington sait le faire.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Figaro.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae