Covid-19 : le gouvernement compte rétablir l’état d’urgence sanitaire en Guadeloupe

Le gouvernement entend instaurer l’état d’urgence sanitaire en Guadeloupe où la préfecture fait état d’une intensification de la circulation du Covid-19. L’amendement a été introduit par l’exécutif au cours de débats à l’Assemblée nationale.

Lors d’une intervention au Sénat ce 21 juillet, le secrétaire d’Etat Adrien Taquet a fait savoir que le gouvernement comptait rétablir l’état d’urgence sanitaire en Guadeloupe en raison d’une «dégradation extrêmement rapide de la situation sur le territoire» dans le cadre de l’épidémie du Covid-19.

En Guadeloupe, l’incidence est de 81 cas pour 100 000 habitants et le nombre de cas positifs la semaine passée a augmenté de 61% par rapport à la précédente.

Evoquant l’examen actuel du projet de loi sanitaire, il a déclaré qu’«un amendement visant à réinstaurer l’état d’urgence sanitaire en Guadeloupe [avait] été introduit par le gouvernement au cours de débats à l’Assemblée nationale».

«Déficit de vaccination»

«D’ici à la promulgation de la loi [en août] le gouvernement envisage de prendre un décret qui permettrait l’instauration plus précoce de cet état d’urgence», a-t-il précisé lors de la séance de questions au gouvernement.

Ce décret doit être pris en Conseil des ministres, dont le prochain doit se tenir mercredi 28 juillet. Ainsi que le rapporte l’AFP, le gouvernement est surtout alerté par le «déficit de vaccination» sur ce territoire, qui pourrait mener à un engorgement rapide des services de santé.

«Le taux de couverture vaccinale de la population n’est que de 26%», a pointé Adrien Taquet, en plaidant pour «développer les stratégie [s’appuyant] notamment sur les collectivités locales».

Le secrétaire d’Etat a plus généralement qualifié de préoccupante la situation dans les Outre-mer, alors que l’état d’urgence sanitaire a déjà été réinstauré en Martinique et à La Réunion.

Ce régime d’exception permet notamment de limiter la circulation des personnes, voire d’ordonner un reconfinement local en cas de circulation trop active du virus.

Source à l’adresse RT France