Jusqu’à un an de prison et 15 000 € d’amende pour défaut de pass sanitaire ? L’amendement 274 adopté

L’amendement 274 prévoit l’application du code pénal réprimant la mise en danger d’autrui pour non présentation de pass sanitaire là où il est requis. Objectif : exonérer les patrons d’établissement en cas de non-respect des règles par un client.

«La personne qui ne s’enregistre pas à l’entrée de l’établissement ou ne scanne pas le code mis à disposition met à la fois sa vie mais aussi celle d’autrui en danger, c’est pourquoi la peine encourue doit être équivalente à la peine de mise en danger d’autrui.» Proposé par cinq députés du Modem, l’amendement n°274 a été adopté en première lecture le 22 juillet à la chambre basse du Parlement.

Rendu public sur le site de l’Assemblée nationale, le texte prévoit ainsi de faire encourir jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende à toute personne qui ne procéderait pas au flash d’un QR code ou à la signature d’un cahier protocolaire requis à l’entrée du lieu concerné.

«Dans le protocole existant, le fait de ne pas flasher le QR code du lieu n’est ni puni ni contrôlé. C’est pourquoi le présent amendement propose que cette obligation soit réaffirmée par la voie législative et d’ajouter à cette obligation une peine équivalente à celle de la mise en danger d’autrui», argumentent les auteurs du texte, expliquant ainsi vouloir exonérer les patrons d’établissement en cas de non-respect des règles par un client. «La responsabilité de ce geste doit peser sur la personne détentrice de l’outil lui permettant d’utiliser le cahier de rappel (téléphone portable lui permettant de scanner le QR code)», peut-on effet lire dans l’amendement en question.

Les députés veulent sanctionner les clients 

«Contre l’avis du gouvernement, les députés prévoient des sanctions contre les clients qui ne rempliraient pas le cahier de rappel papier ou numérique dans les établissements recevant du public. Il s’agissait d’un amendement de Christophe Blanchet», a de son côté rapporté la chaîne parlementaire LCP.

«Mon amendement visant à plus responsabiliser les clients des commerces où le pass sanitaire est obligatoire vient d’être adopté. Je préfère cela plutôt que de faire porter la sanction uniquement sur les entreprises», a pour sa part argumenté sur les réseaux sociaux l’élu du Calvados.

Source à l’adresse RT France