La Réserve fédérale prévient que la trajectoire de l’économie américaine dépend du virus

La Réserve fédérale, qui est la FED c’est-à-dire la banque centrale américaine, prévient que la trajectoire de l’économie américaine dépend du virus…

Et oui contrairement à ce que pensaient les marchés qui avaient acheté la reprise et la croissance et le retour à la normale grâce à la vaccination miraculeuse, risquent d’en être pour leur frais, et c’est de frais qui pourraient coûter très cher.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré que la reprise de Covid avait été «inégale».

La banque centrale américaine s’est engagée à continuer de soutenir l’économie même si les effets de la pandémie s’atténuent. La Réserve fédérale a maintenu ses taux d’intérêt proches de zéro mercredi, affirmant que la hausse de l’inflation reflétait « en grande partie des facteurs transitoires ».

Dans son communiqué la Fed a déclaré que si l’emploi s’est renforcé, « des risques pour les perspectives économiques demeurent ».

Mais il a averti que la trajectoire de l’économie dépendrait « de manière significative » de l’évolution du virus.

La encore le virus à bon dos et l’on voit bien le narratif des banques centrales de la FED à la BCE qui dit en substance, en raison des incertitudes sur la pandémie nous sommes obligés de continuer à soutenir l’économie et ce n’est pas inflationniste vu que la reprise est « inégale »…

Pour le moment les banques centrales gagnent du temps en faisant croire que la situation économique est sous contrôle et qu’il n’y aura pas d’inflation durable.

Mon œil …

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source BBC.com en Anglais ici

Source à l’adresse Insolentiae