Les préfets appelés à la «vigilance» après des menaces d’Al-Qaïda visant la France

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a écrit aux préfets pour les appeler à la «vigilance» cet été face à la menace terroriste, après une vidéo diffusée par Al-Qaïda dans laquelle l’organisation terroriste menace la France.

Al-Qaïda a diffusé le 15 juillet une vidéo afin de «condamner le blasphème incarné par les caricatures de Mahomet» et dans laquelle la France est «vilipendée», écrit le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dans une note datée du 21 juillet et consultée par l’AFP le 23 juillet. Celle-ci a été adressée aux préfets.

Le président de la République et le ministre de l’Intérieur sont «explicitement visés et cités» par ce message «virulent […] appelant à l’action contre nos intérêts», ajoute-t-il. Gérald Darmanin demande en conséquence aux préfets de maintenir à un «haut niveau» les mesures de vigilance en juillet et août, notamment dans le cadre de la «reprise partielle des activités économiques et culturelles».

«Une vigilance toute particulière doit être apportée à ces anathèmes [qui] stimulent la menace endogène», assure-t-il. Et ce également en prévision de l’ouverture en septembre à Paris du procès des attentats du 13 novembre 2015, ajoute le ministre, qui précise que de nouvelles consignes de sécurité seront transmises aux préfets à la rentrée. Selon Le Parisien, cela se fera «notamment via l’action de détection de la menace avec les réunions hebdomadaires des groupes d’évaluation départementaux (GED) […] et la mise en sécurité des différents événements rassemblant la population en adéquation avec la posture “Vigipirate sécurité renforcée, risque d’attentat”».

Le 25 septembre 2020, lors du procès des attentats contre Charlie Hebdo, deux personnes avaient été blessées à l’arme blanche – un hachoir – par un Pakistanais islamiste de 25 ans, près des anciens locaux du journal, dans le XIe arrondissement de la capitale.

Source à l’adresse RT France