Manifestations anti-pass sanitaire : 71 personnes interpellées et 29 policiers et gendarmes blessés

68 personnes ont été placées en garde à vue. «27 policiers et deux gendarmes ont été blessés. Aucun manifestant ne l’a été», a précisé le ministère l’Intérieur. Des incidents ont également été signalés à Lyon, Nantes, Toulouse.

Les manifestations du 24 juillet contre le pass sanitaire ont donné lieu à 71 interpellations (dont 24 à Paris) et 29 membres des forces de l’ordre ont été blessées, selon un décompte du ministère de l’Intérieur. Les manifestations ont rassemblé 161 000 personnes dont 11 000 dans la capitale, toujours selon Beauvau.

68 personnes placées en garde à vue

Au total, 68 personnes ont été placées en garde en vue, a appris l’AFP de source policière

A Paris, 21 personnes ont été placées en garde à vue, a précisé le parquet. «27 policiers et deux gendarmes ont été blessés. Aucun manifestant ne l’a été», a ajouté le ministère de l’Intérieur.

Ces manifestations ont été émaillées d’incidents entre policiers et manifestants à Lyon, Nantes, Toulouse et Paris, notamment sur les Champs-Elysées après la dispersion. Selon un bilan communiqué par la place Beauvau, il y a eu dans les régions «168 actions recensées».

«Je condamne avec la plus grande fermeté les comportements violents qui ont visé certains policiers, gendarmes et journalistes», a écrit le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, remerciant au passage «les forces de l’ordre mobilisées pour encadrer les manifestations».

Source à l’adresse RT France