«Ennemi imaginaire» : la Chine exhorte les Etats-Unis à cesser de la «diaboliser»

La Chine a déclaré par la voix du ministre adjoint des Affaires étrangères que les Etats-Unis voyaient en Pékin un «ennemi imaginaire», lors d’une réunion avec la vice-secrétaire d’Etat américaine Wendy Sherman, en visite dans la région.

Les relations entre les Etats-Unis et la Chine sont «dans une impasse» et Washington doit cesser de «diaboliser» Pékin a constaté ce 26 juillet le ministre adjoint des Affaires étrangères Xie Feng, lors d’une entrevue avec la numéro deux de la diplomatie américaine Wendy Sherman, en visite dans l’est du pays. 

«Fondamentalement, c’est parce que les Américains voient la Chine comme un ennemi imaginaire», a dénoncé le diplomate chinois, qui a invité Washington à «changer son état d’esprit erroné et sa politique dangereuse», selon un compte rendu du ministère chinois.

La numéro deux du département d’Etat américain Wendy Sherman est arrivée en Chine le 25 juillet. Jusqu’ici, seul l’émissaire de Joe Biden pour le climat, John Kerry, s’était rendu en Chine. Mais les discussions étaient limitées à la lutte contre le réchauffement planétaire, l’un des rares sujets où les deux pays tentent de trouver un terrain d’entente.

Le thème a d’ailleurs été abordé au cours de la réunion entre les deux diplomates : «J’ai discuté de questions importantes pour les Etats-Unis avec le vice-ministre des affaires étrangères de République populaire de Chine Xie Feng, notamment de la crise climatique, du Covid-19 et de nos graves préoccupations concernant les actions de la Chine à Hong Kong, au Xinjiang et à travers le détroit de Taiwan», a écrit la représentante américaine.

En amont de son arrivée à Tianjin, dans l’est de la Chine, pour y rencontrer Xie Feng et le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi, Wendy Sherman avait prévenu que Pékin n’accepterait pas que Washington adopte une position «supérieure» dans leur relation. Les tensions dans les relations sino-américaines se sont accrues au cours des derniers mois, malgré le premier face-à-face de l’ère Biden entre la Chine et les Etats-Unis à Anchorage (Alaska) en mars dernier. 

Source à l’adresse RT France