Port du masque, alcool : la préfecture du Bas-Rhin impose de nouvelles restrictions

La hausse du taux d’incidence à Strasbourg inquiète la préfecture du Bas-Rhin qui a décidé de mettre en place de nouvelles restrictions, dont le retour du port obligatoire du masque dans certains lieux accueillant du public à compter du 27 juillet.

En raison d’une hausse du taux d’incidence remonté à 250 pour 100 000 habitants à Strasbourg et 147 dans le département du Bas-Rhin, la préfecture a décidé de prendre de nouvelles mesures à compter du 27 juillet pour endiguer la reprise épidémique selon un communiqué.

Le port obligatoire du masque reste au obligatoire dans les transports en commun ou encore à l’extérieur dans certaines situations (marchés, rassemblement, zones piétonnes, centre-villes mais aussi les gares, abords des écoles ou encore centres commerciaux dans un rayon de 50 mètres). Il sera désormais également obligatoire dans les lieux dont l’accès est conditionné par le pass sanitaire, contrairement aux promesses faites par Olivier Véran, le ministre de la Santé, sur RTL le 20 juillet.

D’autres restrictions ont également été instaurées comme l’interdiction de la vente et de la consommation d’alcool dans l’espace public de certaines communes de l’Eurométropole, «à l’exception de la réserve naturelle du Rohrschollen, la forêt de la Robertsau, la forêt du Neuhof, l’ensemble de la zone du port du Rhin et port au pétrole, à l’exclusion de la zone du jardin des deux rives.»

Le communiqué précise également que «ces mesures territoriales viennent en complément des mesures nationales, notamment celles relatives au passe sanitaire.»

Le retour du port obligatoire du masque en extérieur a déjà été décidé par d’autres maires ou préfets. A Nice, Christian Estrosi a annoncé l’obligation du port du masque dans certaines rues de sa commune. De son côté, le préfet de la Meurthe-et-Moselle l’a aussi rendu obligatoire dans certaines communes depuis le 22 juillet, à l’instar de la préfecture des Pyrénées-Orientales qui l’a également instauré dans l’espace public, à l’exclusion des plages et des grands espaces naturels jusqu’au 2 août.

Source à l’adresse RT France