« Boycott général. Rendre le coût du Pass Sanitaire inacceptable pour l’Etat. Principes de guérilla économique !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Nous sommes dans le délire le plus total, l’outrance, et une rare violence faite au peuple de ce pays.

Cette violence n’est pas admissible.

Elle est inconcevable dans une grande démocratie comme la nôtre.

Affirmer, quand on est au gouvernement ou que l’on conseille les rois, qu’il faut « ‘faire une vie de merde » aux Français non vaccinés est une ignominie morale, une faute politique majeure.

« Cela fait 6 jours que des millions de Français sont victimes des premières lois de discrimination, non pas parce qu’ils sont malades, mais non « vaccinés ». Ne les oublions pas ».

Aucun argument n’est recevable car c’est du fascisme sanitaire.

Il n’y a aucun débat à avoir avec le Pass sanitaire.

Le « vaccin » on peut en débattre, et on devrait même en débattre.

Le Pass, lui doit-être combattu.

Le Maire pense avoir une croissance de 6 % cette année.

C’est par un boycott économique systématique et rigoureux que l’on peut aider à faire plier le gouvernement.

Vaccinés contre votre gré.

Vaccinés épris de liberté.

Non vaccinés.

Qui que vous soyez, si vous ne voulez pas d’une société fasciste de surveillance sanitaire alors le boycott est une arme pacifique redoutable.

Il faut rendre le coût du pass sanitaire insupportable pour les finances de l’Etat. 

Il faut se lancer dans une guérilla économique et pacifique sans merci.

Faites la grève de la consommation, épargnez.

Ils veulent nous pourrir la vie, pourrissons leur leur reprise.

Il faut rendre le coût du pass sanitaire aussi important que le coût des confinements, il faut même faire pire.

N’achetez plus rien.

Faites que le strict minimum.

Guérilla économique. 

1er principe de guérilla économique et pacifique que je vous invite à adopter, à partager et systématiser. La pression psychologique.

Vous êtes en vacances, appelez les activités de votre secteur. « Bonjour Monsieur, Madame, je voulais savoir si nous pouvions venir sans pass sanitaire. Haaa… non, impossible, il faut un pass ? D’accord, je comprends, dans ces conditions nous ne pourrons pas venir. C’est dommage. Bon courage à vous ».

Si nous sommes des milliers à faire cela, nous rendons palpable notre absence de consommateur, nous rendons visible la perte de chiffre d’affaires, et nous affaiblissons le moral de l’adversaire.

Soyez évidemment en toutes circonstances courtois et élégants. Demandez leur également s’ils ont une baisse de la fréquentation… vous les obligerez gentiment à dire que cela ne va pas…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae