Pass inutile ! Pass sanitaires valides mais 30 cas positifs quand même.

Non seulement le pass sanitaire est une honte absolue, puisque ce sont les premières lois qui organisent une discrimination entre des catégories de populations depuis nos anciennes zeureslesplussombres.

Aucun argument n’est recevable. Aucun.

Nous ne sommes pas confrontés à la peste noire ni à Ebola.

Dire cela n’est pas réduire ou nier l’épidémie. C’est simplement appeler au sens de la mesure.

Nous ne nous battons pas contre Ebola et 90 % de taux de mortalité, mais contre le covid qui est nettement moins mortel et c’est heureux.

Alors non, tout n’est pas permis pour combattre le coronavirus, et certainement pas des mesures liberticides dont les faits finiront par faire passer leurs zélés promoteurs et défenseurs pour de fieffés imbéciles.

Car comme vous pouvez le voir avec cette information totalement officielle, en termes sanitaires, le pass sanitaire n’a presque aucune utilité. Il faut trouver les malades, par emmerder les biens portants.

Quand on emmerde les biens portants, on ne cherche pas le virus… on ne cherche pas les malades. On emmerde ceux qui ne sont pas malades.

La vaccination ne réduisant que de 39 % la contagiosité ce qui est en réalité très faible (selon les dernières estimations israéliennes), les lieux où le pass sanitaire est exigé et le port du masque supprimé vont devenir des nids à infection.

Pour votre santé, fuyez les lieux où le pass sanitaire est demandé car ce sont des lieux de relâchement.

Charles SANNAT

Une trentaine de cas positifs au Covid-19 dans une colonie de vacances en Corse malgré «des pass sanitaires valides»

Bien que tous les membres de la colonie de vacances de Sagone «disposaient d’un passe sanitaire valide à leur arrivée en Corse le 9 juillet dernier», 30 adolescents et 3 encadrants ont été déclarés positifs. L’ensemble des participants à cette colonie a été mis à l’isolement sur place.

Une trentaine de cas positifs au Covid-19 a été détectée au sein d’une colonie de vacances dans un camping de Sagone (Corse-du-Sud), a annoncé le 24 juillet la préfecture du département.

Les participants à cette colonie de vacances, 80 adolescents de 12 à 15 ans et leurs encadrants, avaient été testés à la demande de l’Agence régionale de Santé (ARS) de Corse, après que l’un des adolescents eut été diagnostiqué positif au Covid-19 vendredi 23 juillet.

Les résultats de ces tests RT-PCR ont montré que 30 jeunes et 3 encadrants étaient eux aussi positifs, a indiqué la préfecture de Corse-du-Sud en précisant que tous les membres de cette colonie de vacances «disposaient d’un passe sanitaire valide à leur arrivée en Corse le 9 juillet dernier».

«L’ensemble des participants à cette colonie a été mis à l’isolement sur place, les personnes testées négatives étant séparées des cas positifs avérés. Les personnes négatives seront à nouveau testées en début de semaine prochaine», a ajouté la préfecture précisant que l’organisateur de la colonie assurera «le lien avec les familles».
Bien que l’ensemble des membres de la colonie aient eu des interactions «très limitées» avec les autres résidents du camping et l’extérieur, la protection civile de Corse a proposé dès le 24 juillet une offre de test dans l’enceinte de ce camping de Sagone.

Depuis deux semaines, l’île de beauté connaît une augmentation importante des cas de Covid-19. La Haute-Corse, 2e département le plus touché de France, a même dépassé le seuil d’alerte fixé par le gouvernement. Une situation qui avait conduit le préfet à prendre de nouvelles mesures sanitaires en lançant notamment une expérimentation du pass sanitaire dans 13 établissements de la Balagne et de Saint Florent.

Source Agence de presse russe Sputnik.com ici

Source à l’adresse Insolentiae