La dernière fois que les rendements obligataires étaient négatifs l’or valait 2 000 $ l’once !

La dernière fois que les rendements obligataires ont été aussi négatifs, le prix de l’or était à 2 000 dollars d’après le Credit Suisse.

Le marché de l’or ne pourra pas ignorer longtemps la baisse des rendements obligataires. Selon le Credit Suisse, ce n’est peut-être qu’une question de temps avant que le prix de l’or ne revienne vers les 1 900 dollars l’once et ses sommets historiques de l’année dernière.

Le prix de l’or a eu du mal à se maintenir autour de 1 800 dollars l’once, car le métal précieux ne profite guère des nouveaux bas niveaux des taux d’intérêt réels. Mardi, les rendements réels des obligations à 10 ans sont tombés à -1,12 %.

Les analystes des matières premières du Credit Suisse ont noté que les rendements réels sont inférieurs aux niveaux observés l’année dernière, lorsque les prix de l’or se négociaient autour de 2 000 dollars l’once.

« La baisse du taux réel s’explique par une demande accrue d’obligations du Trésor indexées sur l’inflation dans un contexte d’inquiétudes quant à l’impact de la variante delta sur la croissance économique américaine », ont déclaré les analystes. « Il semble que le prix de l’or se soit quelque peu découplé du rendement des TIPS ces dernières semaines, mais nous ne pensons pas que cela va durer, ce qui suggère une hausse à court terme pour l’or. Nous continuons de prévoir que le prix de l’or terminera l’année 2021 à 2 000 $/oz. »

Compte tenu des conditions actuelles du marché, notamment l’indice du dollar américain qui se négocie en dessous de 100 points, les analystes du Credit Suisse ont déclaré que la juste valeur de l’or se situe actuellement autour de 1 914 dollars l’once, ce qui représente une hausse d’environ 6 % par rapport aux prix actuels.

La banque suisse a déclaré que la clé de la relance de la demande d’or serait la déclaration de politique monétaire des Réserves fédérales. Les analystes ont noté que toute discussion sur la réduction par la banque centrale de son programme mensuel d’achat d’obligations pourrait finir par faire baisser les prix de l’or ; cependant, une orientation dovish de la déclaration de politique monétaire et les commentaires du président de la Réserve fédérale, M. Powell, lors de la conférence de presse pourraient faire décoller les prix de l’or du support de 1 800 dollars l’once.

Les analystes de Credit Suisse ont déclaré que les risques liés à la politique monétaire se situent du côté dovish.

« Nous anticipons une politique accommodante continue pendant un certain temps », ont déclaré les analystes.

Alors que la baisse des rendements obligataires reste un moteur important pour les prix de l’or, Credit Suisse a ajouté que le métal précieux reste un diversificateur de portefeuille attractif contre l’extrême effet de levier mondial et la popularité croissante des crypto-monnaies.

Bien que l’action du prix de l’or ait été relativement terne récemment, le Credit Suisse a noté qu’il génère toujours une valeur importante pour le secteur minier. La banque a réaffirmé que ses principales sélections dans le secteur minier sont : Agnico Eagle, Barrick, Endeavour Mining, Kinross, Newmont et Yamana Gold.

Charles SANNAT

Source Kitco.com ici

Source à l’adresse Insolentiae