Pass sanitaire : Roselyne Bachelot qualifie Philippot, Asselineau et Mélenchon de «club de losers»

Invitée le 28 juillet sur LCI, la ministre de la Culture a réagi aux inquiétudes du monde de la culture face à l’instauration du pass sanitaire… taclant au passage violemment les opposants politiques aux nouvelles mesures anti-Covid.

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot était invitée le 28 juillet dans l’émission de Darius Rochebin sur LCI afin d’évoquer la crise du secteur culturel dans un contexte d’épidémie de Covid-19 et d’instauration du pass sanitaire, qui a entraîné une chute importante du nombre de spectateurs. Les salles de cinéma et les distributeurs ont ainsi lancé dès le 23 juillet un appel à l’aide à la suite de la mise en place du pass sanitaire dans les lieux de culture et de loisirs.

Lors de cet entretien, l’ancienne ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy a lancé quelques piques en direction des opposants politiques au gouvernement, qui contestent la mise en place du pass sanitaire, en déclarant : «On voit monsieur Asselineau, d’un parti microscopique, on voit monsieur Philippot qui a fait 0,6% des voix aux élections européennes, on voit monsieur Mélenchon qui est en perte de vitesse dans les études d’opinion. Il y a une espèce club de losers qui essaie de se refaire la cerise sur les inquiétudes des gens». 

«Le pass sanitaire est un moyen de ne pas fermer les lieux économiques et les lieux de culture», a-t-elle ajouté.

Au cours de l’émission, la ministre a également confirmé la chute de fréquentation des lieux de culture et loisirs, qui selon elle atteint 41%, avant d’ajouter qu’il s’agissait d’une «baisse très importante qui impacte une saison cinématographique qui avait très bien démarré». 

La ministre a également tenu à défendre le soutien du gouvernement à un secteur en crise : «Nous sommes le pays qui a le plus aidé le secteur culturel et nous allons continuer», a-t-elle assuré, avant d’ajouter : «D’abord, en maintenant les aides transversales, puis en établissant des aides secteur par secteur si c’est utile, et enfin nous sommes en train de réfléchir sur les prêts garantis par l’Etat pour étaler les remboursements. Nous aiderons les secteurs culturels à traverser ce trou d’air.»

Concernant ces aides, des représentants de plusieurs secteurs de la culture (cinéma, spectacles vivants, musées etc.) ont rencontré également le 28 juillet la ministre de la Culture ainsi que le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, ce dernier ayant promis de nouvelles compensations financières sur RTL le même jour.

Source à l’adresse RT France