A Washington, le masque sera de nouveau obligatoire en intérieur pour tous, dès l’âge de 2 ans

La maire de la capitale américaine a rendu le masque obligatoire en intérieur pour les individus âgés de deux ans et plus, vaccinés ou non contre le Covid-19. Un revirement qui fait suite aux inquiétudes liées à la propagation du variant Delta.

Le 29 juillet, la maire de Washington Muriel Bowser a déclaré que tous les individus âgés de deux ans et plus devront à partir du 31 juillet porter un masque sanitaire en intérieur, qu’ils soient vaccinés ou non contre le Covid-19. 

«À partir de ce samedi [31 juillet] à 5 heures du matin, je vais émettre une directive selon laquelle les personnes âgées de plus de deux ans doivent porter un masque à l’intérieur, quel que soit leur statut vaccinal», a annoncé Muriel Bowser face aux caméras. «Je sais que les résidents de [Washington] DC ont suivi de très près les directives de santé publique, et qu’ils adopteront cette mesure», a ajouté la maire de la capitale des Etats-Unis.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, cette élue membre du Parti démocrate a été l’une des personnalités politiques les plus favorables au port du masque aux États-Unis : à l’été 2020, Muriel Bowser avait ainsi ordonné le port du masque en intérieur et en extérieur – une obligation resté en vigueur jusqu’en mai dernier, date à laquelle les personnes vaccinées en ont été exemptées. La règle a encore été assouplie en juin, et les responsables de la ville avaient alors déclaré la fin de cette obligation.

Un variant Delta qui inquiète les autorités sanitaires américaines

Cette annonce du retour du masque à Washington paraît le même jour que celle du président américain Joe Biden, qui a décidé de durcir le ton contre les employés fédéraux non vaccinés et qui a appelé par ailleurs les autorités locales à verser 100 dollars à toute personne se faisant vacciner, en puisant pour cela dans les fonds d’urgence débloqués pour faire face à la pandémie. Elle suit également de près celle des autorités sanitaires américaines préconisant que le port du masque soit rendu obligatoire, même pour les personnes vaccinées, dans les zones où que la transmission du Covid-19 est «importante». Ce changement de directive coïncide avec une forte hausse des cas dans le pays, où le variant Delta entraîne de nouvelles contaminations, notamment dans les régions moins bien vaccinées.

Pour expliquer ce changement, la directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) Rochelle Walensky a déclaré que de nouvelles données démontrent selon elle qu’en «de rares occasions», des personnes vaccinées peuvent «être contagieuses» et ainsi «transmettre le virus à d’autres». «Ces nouvelles découvertes sont inquiétantes et justifient malheureusement une mise à jour de notre recommandation», a-t-elle justifié. Anthony Fauci, l’homme à la tête de la cellule de crise des Etats-Unis face à l’épidémie de Covid-19, a quant à lui déclaré au Washington Post que «l’on peut raisonnablement supposer que les personnes vaccinées peuvent transmettre le virus tout comme les personnes non vaccinées».

Le 29 juillet, la ville de Washington comptait en moyenne 57 nouveaux cas de Covid-19 sur 7 jours, contre 9 cas un mois auparavant, pour une population d’environ 700 000 habitants. Le nombre de décès journaliers dus au coronavirus dans la capitale fédérale oscille quant à lui entre 0 et 1 depuis début juin.

Source à l’adresse RT France