« L’OMS trouve que la France vaccine trop de gens !!!! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

N’imaginez pas que ce dont je vous parle ne soit pas économique.

Lorsque je parle de la pandémie, je vous parle avant tout d’économie et de sociologie.

J’espère que même les plus macronistes auront tout de même compris après deux ans d’épidémie, que la politique sanitaire influe directement sur les aspects sociaux et économiques, mais aussi psychologiques.

Bref, parler de la politique sanitaire, ce n’est pas faire de l’épidémiologie et tous les grands pontes se trompent et carabistouillent depuis deux ans avec une régularité aussi inquiétante que maléfique.

Alors oui, je vous le dis et le redis, il y a de très nombreuses alternatives au confinement comme le fait de ne pas confiner comme en Suède par exemple. Il y a la possibilité de traiter le problème avec la règle des 80/20, car en toutes choses il y a 80 % des contaminations sur 20 % des lieux, etc, etc.

Mais il y a aussi la vaccination !

Et la vaccination c’est super, c’est génial, il faut être pour, mais là aussi il y a plusieurs manières de l’envisager, et celle de la France n’est pas celle de l’OMS par exemple qui ne décolère pas de la façon dont notre pays s’y prend.

Pourquoi ?

Parce que l’OMS ici, a une vision mondiale.

Pour l’OMS de façon mondiale, le nombre de vaccins est limité et il faut les partager.

Vacciner tous les Français c’est justement égoïste pour l’OMS là où on nous explique qu’en France, celui qui ne veut pas se faire vacciner est égoïste, ne pense qu’à lui, refuse de protéger les autres, l’OMS, elle, pense qu’il faut vacciner d’abord au niveau mondial tous les anciens, tous les plus fragiles et tous les professionnels de santé.

Pour l’OMS il serait plus efficace que l’on vaccine seulement ceux qui ont le plus de risques de mourir du Covid.

C’est d’une logique imparable.

Le jeune qui se fait vacciner prend donc le vaccin d’un ancien ou d’un fragile dans un autre pays.

Voici donc une autre manière de voir la situation.

Encore une fois, ce n’est pas si simple, il y a des alternatives, et il faut accepter de débattre et non plus de se laisser imposer des fausses vérités où il n’y aurait qu’une façon de voir, de penser, et qu’une seule solution.

Cette position de l’OMS vous pouvez la critiquer. Vous pouvez penser qu’il faut vacciner tous les Français, même les gosses qui ne font pas de formes graves de Covid, parce que c’est nous d’abord et les autres après… Mais, cela doit pouvoir se discuter !

Covid-19 : L’OMS critique la stratégie des pays riches et appelle à ne pas vacciner les plus jeunes

C’est un article du Figaro.fr que vous pouvez lire en cliquant ici qui le dit!

« Le directeur général de l’OMS a demandé le 21 juillet aux pays riches de ne pas vacciner les plus jeunes pour mieux répartir les doses dans le monde, alors que la France pousse à vacciner tout le monde.

L’Organisation mondiale de la santé a demandé le 21 juillet dernier aux pays riches de ne pas vacciner les plus jeunes et à faire don de leurs doses en surplus aux pays pauvres. Une déclaration qui semble avoir peu d’écho en France, alors que Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a indiqué mercredi 28 juillet que les collégiens et les lycéens non vaccinés ne pourraient plus participer à des activités ou être présents en classe si nécessaire.

À Genève, Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, a ainsi qualifié de « scandale moral » le fait que 75 % des vaccins administrés à ce jour ne l’aient été que dans dix pays, selon le quotidien suisse 20 Minutes . Selon lui, mieux répartis, ils auraient pu suffire à protéger tous les aînés et le personnel de santé du monde entier.

Tedros Ghebreyesus a regretté que la Suisse et d’autres pays, dont la France, aient acheté autant de doses sans tenir compte des personnes ne voulant pas être vaccinées, ni du fait que la vaccination des enfants et des adolescents en bonne santé ne soit guère utile, selon les dernières études ».

La France a d’ailleurs commandé quelques 2 milliards de doses à Pfizer, ce qui fera de plantureux bénéfices pour ce laboratoire et permettra de piquer tous les mois 67 millions de Français mais pas les autres, pas les Africains, pas les Indiens, et pas les citoyens des pays dits pauvres.

Effectivement, l’égoïsme, ce n’est pas de refuser le vaccin, c’est de s’accaparer tous les vaccins et de ne pas en laisser à ceux qui en auraient peut-être encore plus besoin.

Je vous invite aussi à écouter les propos sages et pondérés de l’ancien DGS Directeur Général de la Santé de notre pays.

Il y a donc une évidente histoire de gros sous derrière cette ambition vaccinale totale.

Il faut vacciner pour faire gagner de l’argent aux labos. Je suis toujours surpris de la régularité avec laquelle certains contrats se signent mieux lorsque l’on rentre dans des périodes de campagnes électorales. Généralement tout le monde ayant besoin de sous et d’argent, personne n’y voit rien à dire tant que tout le monde palpe le Grisbi.

Il faut vacciner pour permettre à l’économie de repartir et éviter les confinements. C’est une croyance plus que de la science, mais tout le monde a acheté la sortie de crise avec les vaccins. Les banques centrales, les marchés boursiers mais évidemment aussi nos imbéciles de politiques.

Il faut vacciner même les jeunes pour éviter la fermeture des écoles, et de vous à moi, ils se fichent bien des résultats scolaires de nos gamin. Non ce qu’ils veulent c’est pouvoir les former à « bien penser » et pour cela il ne faut surtout pas laisser les enfants à la maison dans les familles.

Les vaccins ne marchent pas ?

Tant pis.

Il faut qu’ils marchent, car ils n’ont rien d’autre.

Quand vous n’avez qu’un marteau, tout ressemble à un clou.

Quand vous n’avez qu’un pseudo vaccin, tout se résume à une piqûre et tant pis si la piqûre en tue quelques -uns, tant pis si la piqûre marche peu longtemps, on vous en fera une tous les mois si nécessaire, et on oubliera tout, tout bon sens, tous les grands principes, mais aussi la science, sans oublier les alternatives, comme par exemple, le fait qu’il existe plusieurs propositions vaccinales, et que d’autres vaccins, peut-être plus aboutis et avec des technologies sans ARNm, arriveront sur le marché dans les prochaines semaines ou dans les prochains mois.

Je voulais vous montrer deux choses pour alimenter vos réflexions.

La première c’est que c’est tout même une grosse histoire de gros sous.

La seconde, c’est qu’à tous les niveaux, quand on sort des anathèmes, des hurlements de BFM, et des pensées pré-digérées et toutes faites que l’on nous sert, partout, il existe des alternatives et différentes façons de voir le problème, et de définir non pas une politique sanitaire, mais des politiques sanitaires.

Nous devons le montrer et le répéter à chaque fois, car nous sommes un grand pays, avec de grands citoyens doués de pensée et de raison.

Ne cessez jamais de réfléchir.

Le premier geste barrière est d’éteindre votre télé !

Ils font n’importe quoi, racontent n’importe quoi. Remettons de la sagesse, de la réflexion, de la pensée dans leur délire sanitaire, car c’est bien un délire collectif auquel nous sommes confrontés. Il finira par prendre fin, mais les dégâts seront considérables. Tentons tout ce que nous pouvons pour les limiter.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae