Gel du Parlement tunisien par Kaïs Saïed : coup d’Etat constitutionnel ou moyen de sortie de crise ?

En Tunisie, les parlementaires sont en congé pour 30 jours, le président de la République ayant décidé de geler l’activité du Parlement en vertu de l’article 80 de la Constitution. Coup d’Etat constitutionnel ou moyen pour sortir de la crise ?

Les parlementaires tunisiens sont en congé pour une durée de 30 jours après que le président de la République Kaïs Saïed a gelé l’activité du Parlement en vertu de l’article 80 de la Constitution. Certains, à l’image de l’opposant Yassine Ayari, tout juste arrêté, y voient un coup d’Etat constitutionnel. D’autres estiment que le président a fait le bon choix pour sortir le pays de la crise économique et politique qu’il traverse. Reportage de Bacem Chebbi et Ezer Mnasri.

Source à l’adresse RT France