Le président de la Fédération hospitalière de France veut rendre la vaccination obligatoire

Le représentant des établissements publics de santé juge que face au variant Delta, «nous n’avons plus le luxe de prendre des demi-mesures» comme le pass sanitaire, et qu’il faut mettre en place l’obligation vaccinale pour toute la population.

Le pass sanitaire généralisé ne suffit pas à certains. Pour contrer la progression du variant Delta du Covid-19, le président de la Fédération hospitalière de France Frédéric Valletoux a estimé ce 1er août que le gouvernement devait rendre la vaccination obligatoire pour tous. «Nous n’avons plus le luxe de prendre des demi-mesures», a déclaré dans le Journal du dimanche (JDD) celui qui est également maire de Fontainebleau.

Alertant sur «la rapidité inédite de cette quatrième vague» et le fait que «partout, les indicateurs repartent à la hausse», Frédéric Valletoux a assuré que «le contexte épidémique nous montre les limites des mesures intermédiaires», à savoir le pass sanitaire, qui «a fonctionné à court terme mais ne suffira pas à atteindre une vraie immunité collective». Ce qui pousse selon lui l’exécutif à devoir «assumer ce cap de l’obligation avec volontarisme», notamment parce que «chaque jour qui passe voit les antivaccins durcir leurs propos». «Il est temps d’aller au-delà de l’incitation pour franchir la dernière marche», assène-t-il.

Nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire

Le représentant des établissements publics de santé juge en outre que la mesure serait plus évidente à mettre en place que le pass sanitaire et ses ambiguïtés logistiques : «C’est une mesure simple, claire et efficace, quand la mise en œuvre du pass s’annonce, elle, d’une complexité rare, notamment dans les hôpitaux pour tracer une frontière entre les patients pour lesquels il sera demandé à l’entrée et les autres.» Ainsi, ajoute-t-il, la France pourrait devenir «un pays pionnier» en «enclench[ant] un mouvement mondial en faveur de la vaccination obligatoire».

Pour l’instant, en France, seuls les personnels des hôpitaux, cliniques et maisons de retraite, ainsi que les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées sont dans l’obligation de se faire vacciner d’ici le 15 septembre contre le Covid-19. Concernant cette mesure, Frédéric Valletoux avait estimé le 13 juillet au lendemain des annonces présidentielles qu’il s’agissait «d’un devoir et une responsabilité vis-à-vis des plus fragiles».

Un élargissement de cette obligation de vaccination à l’ensemble de la population française a d’ores et déjà été évoqué par la Haute autorité de santé, qui a recommandé le 16 juillet de «mener une réflexion» sur le sujet. Quatre jours plus tôt, lors de son allocution annonçant l’extension du pass sanitaire, le président Emmanuel Macron avait préparé à cette éventualité : «En fonction de l’évolution de la situation, nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français», avait déclaré le chef de l’Etat le 12 juillet.

Source à l’adresse RT France