Tickets, primes, congés, lap dance : ces pays où tout est bon pour inciter à la vaccination

Toutes sortes de récompenses sont proposées à travers le monde – plus ou moins farfelues – pour pousser la population à se faire vacciner contre le Covid-19. Il peut s’agir de primes, de biens matériels ou de tickets de loterie, suivant le pays.

Face à la pandémie de Covid-19, plusieurs pays étrangers ou collectivités locales multiplient les initiatives pour inciter leur population à se faire vacciner, rivalisant d’imagination dans les récompenses promises. Florilège.

Aux Etats-Unis d’abord, entre autres mesures d’incitation, le président Joe Biden a appelé les autorités locales à verser 100 dollars à toute nouvelle personne se faisant vacciner, en puisant pour cela dans des fonds d’urgence débloqués pour faire face à la pandémie. Message bien reçu à New York, où le maire Bill de Blasio a promis cette somme à partir du 30 juillet pour toute première dose de vaccin administrée, alors que 37% des habitants de la mégalopole américaine n’avaient reçu aucune dose au 29 juillet.

La mairie de New York veut donner un nouveau coup d’accélérateur à sa campagne vaccinale à travers cette prime, mais les initiatives peuvent aussi venir directement du privé. Exemple avec les équipes locales de la Major League Baseball, les Yankees et les Mets, qui donnent des billets gratuits aux spectateurs qui se font vacciner contre le Covid-19 dans leurs stades avant les matchs, selon U.S. News & World Report.

D’autres Etats ou villes américaines offrent déjà des bonus plus ou moins farfelus aux primo-vaccinés, comme le rappelle Bloomberg : des bourses universitaires de 50 000 dollars pour quelques chanceux dans le Colorado, des tickets de loterie dans le Maryland, la Californie, l’Oregon et l’Ohio (une femme est devenue millionnaire ainsi selon le Washington Post), des billets gratuits pour les musées et les parcs suivant les territoires, ou encore une lap dance dans un club de strip-tease de Las Vegas et une carabine personnalisée en Virginie Occidentale. Jusqu’au 12 juillet, de nombreux dispensaires de l’État de Washington offraient aussi des joints de marijuana à tous les adultes venant se faire vacciner, relatait The Guardian.

Piercings en Inde, boîtes d’œufs en Chine

Ailleurs dans le monde, ce système de la carotte et du bâton peut prendre des formes plus incitatives encore, comme en Chine où toutes sortes de produits de première nécessité sont offerts en échange d’une piqure contre le coronavirus. De la lessive et des rouleaux de papier toilette dans ce reportage de TF1 ; deux boîtes d’œufs pour les plus de 60 ans dans un quartier de Pékin ; des bons d’achat pour les supermarchés dans un autre arrondissement de la capitale chinoise. D’autres peuvent avoir des tickets gratuits pour visiter le Temple des lamas, célèbre site bouddhiste de la capitale, rapportait l’AFP en avril.

Toujours en Asie, les orfèvres de la ville indienne de Rajkot, dans l’État du Gujarat, offrent un piercing nasal en or aux femmes vaccinées, alors que les hommes reçoivent… un mixeur, selon le Hindustan TimesDans un quartier du nord de New Delhi, une réduction d’impôts de 5% est proposée aux nouveaux vaccinés. 

Je n’ai pas trouvé d’autres moyens pour motiver à se faire vacciner

En Europe, les récompenses sont souvent sonnantes et trébuchantes, malgré quelques exceptions. La mairie de Moscou en Russie a mis en place pour les plus de 60 ans un code promotionnel de 1 000 roubles (environ 11 euros) valable dans les pharmacies et plusieurs loteries ont aussi été organisées pour pousser à la vaccination.

En Serbie, au mois de mai, les citoyens déjà vaccinés ou sur le point de l’être ont reçu 3 000 dinars (environ 25 euros), rapportait alors France 24. Manière de «récompenser les gens qui ont fait preuve de responsabilité», selon le président serbe Aleksandar Vucic.

Depuis le 28 juin en Grèce, les personnes âgées de 18 à 25 ans reçoivent dès la première injection 150 euros sur une carte prépayée (nommée «Freedom pass») permettant de voyager ou d’aller à des concerts, au cinéma, au théâtre ou au musée. «C’est un remerciement pour leur patience et leur persévérance, mais aussi une incitation à se faire vacciner», a clairement expliqué le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis.

Le gouvernement tchèque a de son côté décidé le 30 juillet d’accorder deux jours de vacances supplémentaires à chaque fonctionnaire vacciné contre le Covid depuis le début de l’année. «Je n’ai pas trouvé d’autres moyens pour motiver à se faire vacciner. Certains peuvent critiquer le fait que ce soit injuste mais je pense que c’est juste», a déclaré le Premier ministre Andrej Babis, qui a demandé aux entreprises privées de proposer la même chose à leurs salariés.

Source à l’adresse RT France