Salve de condamnations après qu’un pharmacien a été traité de «collabo»

En marge de la manifestation du 31 juillet à Montpellier contre l’extension du pass sanitaire, un pharmacien a été copieusement insulté de «collabo» et d’«assassin» par les manifestants dans une vidéo relayée par Midi Libre.

A Montpellier, lors de la manifestation contre l’extension du pass sanitaire le 31 juillet, une partie du cortège s’est attardée devant une pharmacie où un stand dédié au dépistage du Covid-19 était installé. Des manifestants ont alors insulté le pharmacien de «collabo» et «d’assassin» comme le montre une vidéo publiée par le quotidien Midi Libre.

La video montre plusieurs manifestants interpellant violemment le pharmacien avant d’entreprendre le démontage de la tonnelle, contraignant le commerçant à quitter les lieux. Cette scène a aussitôt suscité l’indignation de la classe politique. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a défendu le pharmacien qui «se lève malgré la fatigue pour protéger et soigner vos parents, vos proches, vos voisins».

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a pour sa part proféré plusieurs accusations à l’encontre des manifestants : «Leur projet ? Le chaos. Leur cible ? Ceux qui nous protègent. Leur méthode ? L’intimidation, la violence», a-t-il ainsi tweeté. Il a ensuite remercié les pharmaciens ainsi que «tous les soignants mobilisés au cœur de l’été pour nous protéger.»

«Quand quelqu’un commet un acte de violence contre des journalistes, des forces de l’ordre ou un pharmacien, on ne discute plus, on condamne […] Il faut regarder l’équilibre collectif», a déclaré de son côté sur CNews Clément Beaune, secrétaire d’Etat aux affaires européennes.

Même tonalité du côté de Gilles Bonnefond, porte-parole de l’Union syndicale des pharmaciens. Sur France Info, il a a dénoncé un acte «inadmissible» et «indigne». 

Selon l’hebdomadaire locale la Gazette de Montpellier, la police a ouvert une enquête pour «menaces» et «dégradations» à la demande du parquet. Selon la même source, le pharmacien déposera une plainte.

Source à l’adresse RT France