Colombie : la ville de Sucre impose un confinement temporaire aux personnes non-vaccinées

Des certificats de vaccination devront être présentés pour accéder aux commerces, bars, restaurants ou banques de la ville. Les non-vaccinés ne pourront sortir de chez eux que pour recevoir des soins ou se rendre dans un centre de vaccination.

Au Nord-Ouest de la Colombie, la municipalité de Sucre a imposé le 2 août un confinement obligatoire de huit jours aux habitants réticents à la vaccination contre le Covid-19, sous peine d’amende.

«Nous devons nous montrer fermes en tant que dirigeants. Tout le monde se doit d’être vacciné», ceux qui ne le sont pas «ne pourront pas circuler dans la municipalité de Sucre», a déclaré la maire Elvira Julia Mercado sur une radio locale.

La municipalité dispose des doses nécessaires pour immuniser ses 28 000 administrés mais, selon l’édile, seuls 10 000 habitants sont vaccinés en raison de la circulation de fausses informations sur les vaccins. «Il y a des religions qui rechignent devant la vaccination, [prétendent] que le vaccin est l’antéchrist, d’autres disent [que les vaccinés] vont mourir dans deux ans…», a-t-elle déploré.

Amende de 260 dollars et poursuites pénales en cas de récidive

Selon l’arrêté municipal, des certificats de vaccination devront être présentés pour pouvoir accéder aux commerces, bars, restaurants ou banques de la municipalité. Des contrôles seront effectués aux entrées et sorties du périmètre de la ville. Parmi les personnes non-vaccinées, seules seront autorisées à sortir de leur domicile celles qui doivent recevoir des soins ou qui ont rendez-vous dans un centre de vaccination. 

Les contrevenants s’exposent à une amende d’environ 219 euros et à des poursuites pénales en cas de récidive. Les autorités locales ont annoncé une réévaluation de ces dispositions sous huitaine. 

Sucre est la première municipalité à prendre une telle décision, mais le ministre de la Santé, Fernando Ruiz, a prévenu que le pays n’excluait pas de mettre également en œuvre des mesures restrictives pour ceux qui refusent la vaccination.

La Colombie est le troisième pays d’Amérique latine qui compte le plus de décès par habitant après le Pérou et le Brésil. Bien que le pic le plus meurtrier de la pandémie semble s’éloigner après 17 mois d’urgence sanitaire et 12,2 millions des 50 millions d’habitants entièrement vaccinés, quelque 121 000 morts et près de 5 millions de cas positifs ont été recensés. 

Source à l’adresse RT France