Vaccins : Sanofi avale son partenaire dans l’ARN messager pour 2,7 milliards d’euros

Le groupe pharmaceutique Sanofi a lancé une OPA amicale sur l’entreprise de biotechnologie américaine Translate Bio. Cette dernière est spécialiste des ARN messagers utilisés notamment pour les vaccins contre le Covid-19 de Pfizer et Moderna.

«Sanofi va se porter acquéreur de la totalité des actions en circulation de Translate Bio au prix de 38 dollars par action, soit une transaction en numéraire valorisée approximativement à 3,2 milliards de dollars [environ 2,7 milliards d’euros]», a annoncé le 3 août le 1er groupe pharmaceutique européen.

Ce prix d’achat représente une prime de 56% par rapport au cours moyen des deux derniers mois de l’action de cette société de biotechnologie américaine spécialiste des thérapies et vaccins à base d’ARN messager.

Cette acquisition de Sanofi illustre l’intérêt des grands groupes pharmaceutiques pour la biotechnologie des ARN messagers utilisée pour la production des vaccins contre le COVID-19 développés par les laboratoires américains Pfizer et par Moderna.

A la Bourse de Paris, le titre Sanofi progressait de 0,3% en début de matinée, dans un marché parisien en hausse de 0,6% au même moment, avant de baisser très légèrement en milieu d’après-midi en dessous de son cours de clôture de la veille (86,75 euros par action).

Le groupe pharmaceutique d’origine française et la société de biotechnologie américaine collaborent depuis 2018. Ils sont liés par un accord de licence et deux essais cliniques de vaccins utilisant des ARN messagers (l’un contre le COVID-19, l’autre contre la grippe saisonnière) sont en cours. Les résultats intérimaires de la phase III d’essais cliniques du vaccin contre le COVID sont attendus au troisième trimestre.

«Libérer le potentiel de l’ARNm»

«Notre objectif est de libérer le potentiel de l’ARNm dans d’autres domaines stratégiques, comme l’immunologie, l’oncologie et les maladies rares, en plus des vaccins», explique le directeur général de Sanofi, Paul Hudson, cité dans le communiqué mis en ligne sur le site du groupe.

L’opération, approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration des deux entreprises, devrait être finalisée au troisième trimestre 2021 et Sanofi compte la financer avec sa trésorerie. Cette dernière avoisine les 14 milliards d’euros pour une dette ramenée en 2020 à 22 milliards d’euros, selon les informations fournies par le groupe. Actuellement, la capitalisation boursière de Sanofi, c’est-à-dire la valeur de l’ensemble de ses actions, frôle 110 milliards d’euros.

Source à l’adresse RT France