Israël, en dépit des 85% d’adultes vaccinés, renforce ses mesures sanitaires face au variant Delta

Israël a annoncé la mise en place de nouvelles mesures sanitaires en raison de la propagation du variant Delta. 85% des adultes sont pourtant vaccinés dans l’Etat hébreu, qui a lancé une campagne en faveur de l’injection d’une troisième dose.

Israël va imposer de nouvelles restrictions sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus, ont annoncé les autorités le 3 août dans la soirée.

Confronté à une hausse des contaminations ces dernières semaines, liée à la propagation du variant Delta, l’Etat hébreu a décidé d’élargir l’obligation du pass sanitaire aux lieux publics rassemblant moins de 100 personnes dans un espace clos, ainsi que le port du masque obligatoire dans les espaces extérieurs rassemblant plus de 100 personnes.

Par ailleurs, la quarantaine sera obligatoire pour les personnes revenant de la plupart des pays du monde, vaccinés ou non. Cette période de quarantaine a été réduite mi-juillet à sept jours au lieu de dix auparavant, sous condition de test négatif. Ces nouvelles restrictions entreront en vigueur le 8 août, selon le communiqué officiel, suivant la réunion du cabinet ministériel sur la gestion du coronavirus.

Israël avait été l’un des premiers pays à lancer, à la mi-décembre, une vaste campagne de vaccination à la faveur d’un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer, qui a fourni rapidement des millions de doses au pays en échange de données sur les effets de son vaccin développé avec la société BioNTech. Cette campagne a permis d’administrer deux doses du vaccin à plus de 55% de la population du pays, et à environ 85% des adultes, ce qui a favorisé la réouverture des cafés, des bars et des commerces et une réduction du nombre de cas à moins de 100 par jour contre 10 000 au plus fort de l’épidémie.

Une campagne en faveur d’une troisième injection

Au cours des dernières semaines, les contaminations sont toutefois reparties à la hausse sur fond de propagation du variant Delta, poussant les autorités à réimposer certaines mesures comme le port du masque dans les lieux publics fermés.

Israël a lancé le 30 juillet une campagne en faveur d’une troisième dose de vaccin pour les plus de 60 ans. Plus de 110 000 personnes âgées ont reçu une troisième dose, selon les données du ministère de la Santé.

Au cours des 24 dernières heures, Israël a recensé 3 818 cas de Covid, un record depuis mars, et le pays compte 422 personnes hospitalisées, dont 221 dans un état grave.

Le Premier ministre, Naftali Bennett qui a accompagné le 3 août sa mère qui recevait une troisième dose de vaccin a appelé les citoyens israéliens à se faire vacciner : «Je vous demande à tous ; enfants, petits-enfants, pères et mères d’aller vous vacciner.»

Source à l’adresse RT France