«Pas pour tout le monde tout de suite» : Macron confirme une troisième dose pour les plus fragiles

Dans une vidéo publiée sur Instagram, le chef de l’Etat a souligné qu’un rappel vaccinal aurait lieu à la rentrée pour «les plus fragiles et les plus âgés», précisant que cette mesure ne s’appliquerait «pas pour tout le monde tout de suite».

Emmanuel Macron a confirmé ce 5 août que l’exécutif se préparait à organiser une campagne de rappel vaccinal anti-Covid à la rentrée pour «les plus fragiles et les plus âgés».

«Pas pour tout le monde tout de suite»

«Oui, il faudra vraisemblablement une troisième dose, pas pour tout le monde tout de suite mais en tout cas pour les plus âgés et les plus fragiles […], à ce stade, mais on apprend à chaque étape», a-t-il expliqué lors d’une vidéo tournée en selfie depuis le fort de Brégançon, sa résidence d’été.

Le périmètre exact des personnes qui se verront proposer un rappel vaccinal à la rentrée devrait faire l’objet d’un arbitrage «la semaine prochaine», selon une annonce faite le 3 août par le ministère de la Santé. Actuellement, la troisième dose n’est préconisée que pour les personnes immunodéprimées, telles que celles ayant reçu une greffe.

Le 12 juillet, Emmanuel Macron avait déjà acté le principe d’une troisième dose de vaccin anti-Covid.

«Dès la rentrée, une campagne de rappels sera mise en place pour permettre [aux personnes vaccinées en janvier-février] de bénéficier d’une nouvelle injection selon le même système et dans les mêmes conditions que la ou les premières», avait-il alors affirmé, à l’attention des résidents d’Ehpad et des personnes de plus de 75 ans qui étaient les premiers à avoir accès à la vaccination.

Depuis le 2 août, le chef de l’Etat poste sur les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok des explications à visée pédagogique sur le vaccin. Mais cette stratégie a valu à Emmanuel Macron de nombreuses critiques de la part de certains membres de l’opposition.

Parmi les mesures les plus contestées mises en place par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid, figure notamment l’extension du pass sanitaire à de nouveaux lieux publics, dont les cafés et restaurants. Celle-ci doit rentrer en vigueur dans quelques jours, à condition d’être validée par le Conseil constitutionnel, qui doit se prononcer sur la question ce 5 août.

Source à l’adresse RT France