«Il a sauté par la fenêtre et s’est enfui en courant» : un violeur en série agressé à son domicile

Trois individus ont agressé le violeur multirécidiviste Patrick Trémeau à son domicile de Saint-Denis, où il s’était installé à la mi-juillet, quelques semaines après sa dernière remise en liberté.

Ainsi que le rapporte Le Parisien, le violeur multirécidiviste Patrick Trémeau a été agressé à son domicile dans la nuit du 6 au 7 août, dans la ville de Saint-Denis (93) où il s’était discrètement installé à la mi-juillet.

Trois personnes se faisant passer pour des policiers auraient brisé la porte de sa chambre, vers 1h15 du matin, selon une source judiciaire citée par le quotidien francilien qui précise : «Il a sauté par la fenêtre et s’est enfui en courant, relate une source judiciaire. Les agresseurs l’ont rattrapé et violenté dans la rue.» L’homme âgé de 57 ans a été transféré à l’hôpital sans qu’on en sache plus sur son état de santé. Ses assaillants n’ont pour l’heure pas été interpellés.

Sur les réseaux sociaux, le maire socialiste de Saint-Denis Mathieu Hanotin a dénoncé le 7 août une «agression inacceptable». «Personne ne doit se substituer à la justice. Personne ne peut agresser impunément un homme au prétexte de désaccord avec les décisions judiciaires», a-t-il également écrit, appelant à ce que le projet de réinsertion de Patrick Trémeau soit concerté avec les élus locaux.

Patrick Trémeau a été condamné à trois reprises pour 18 viols commis notamment dans des parkings, au cours des années 1980 puis 1990. A l’occasion de sa dernière sortie de prison, le 17 juin 2021, le multirécidiviste avait été accueilli à Coulommiers, avant d’être contraint de quitter la ville sous la pression des habitants hostiles à son endroit. 

Selon un communiqué du parquet de Bobigny daté du 7 août, cité par Le Parisien, «Patrick Trémeau est astreint à plusieurs obligations et interdictions et est placé sous surveillance électronique mobile, afin de prévenir tout risque de réitération des faits».

Source à l’adresse RT France