Football : des jeunes femmes voilées mises en scène pour promouvoir les nouveaux maillots de Ligue 1

Une campagne publicitaire pour les nouveaux maillots des clubs de Ligue 1 a été commentée sur les réseaux à cause de la présence de jeunes femmes portant le voile islamique. La LFP vante un projet visant à promouvoir «la mixité dans le football».

Dans le cadre d’un partenariat entre la Ligue de football professionnel et l’association Analog Sport, les nouveaux maillots des clubs de Ligue 1 ont été photographiés entre Paris et Rio dans des clichés dévoilés le 5 août, et qui ont attiré des critiques d’internautes à la fois pour leur manque de diversité ethnique et la mise en scène de jeunes femmes portant le voile islamique.

Analog Sport est un projet lancé fin 2019 «qui accompagne les jeunes dans l’insertion du monde professionnel, via la photographie sportive», en vue notamment des Jeux olympiques 2024 à Paris, précise la LFP dans son communiqué. L’opération autour des maillots des clubs français vise notamment à promouvoir «la mixité dans le football», ajoute l’instance.

L’art de renvoyer dans leurs buts les islamophobes de tous poils

La campagne montre effectivement à plusieurs reprises des jeunes femmes portant le voile islamique. Le site oumma.com, qui se définit comme un site «d’information d’un point de vue musulman», a ainsi relayé les clichés en félicitant une «audacieuse campagne de communication […] qui a l’art de renvoyer dans leurs buts les islamophobes de tous poils», et qui met en scène «de jeunes égéries voilées […] s’expos[a]nt ainsi aux yeux de tous, et notamment de ceux qui exhortent à gommer la visibilité musulmane du paysage».

De l’autre côté du spectre idéologique, le journal Valeurs actuelles a qualifié la série de photographies de «campagne de publicité très ciblée», pointant, à l’instar de plusieurs internautes le fait que les jeunes représentés sur les clichés sont uniquement «d’origine africaine et maghrébine» sur le plan ethnique. «Et dire que s’il n’y avait eu que des blancs on aurait crié au racisme», juge notamment un utilisateur de Twitter en réponse à la présentation des photographies par le compte de la Ligue 1.

Source à l’adresse RT France